16 octobre 2018
Chambéry

Séminaire transversal
PARN / USMB / Météo-France / OURANOS-AuRA / ARTACLIM

Depuis plusieurs années, les acteurs opérationnels de la gestion des risques sont confrontés à une multiplication d’épisodes d’instabilités généralisées des terrains en montagne, tels que celui de début janvier 2018 dans les Alpes du Nord*.
Ils font part de leurs préoccupations croissantes vis-à-vis des impacts observés ou à venir du changement climatique** sur ce type d’épisode à forts impacts, auxquels certains territoires alpins sont confrontés de plus en plus fréquemment, dans un contexte de ressources limitées.
Ces questions sont au cœur des dynamiques partenariales de coopération interrégionale et européenne sur la gestion des risques naturels alpins, auxquelles contribue le PARN avec ses partenaires scientifiques et territoriaux***.

Suite au séminaire du 20 mars dernier au Monêtier-les-Bains sur le thème de l’enclavement des vallées alpines, le service en charge des routes au Conseil Départemental de la Savoie avait suggéré d’organiser un retour d’expérience sur ces événements avec des élus des territoires concernés, en vue de contribuer à créer les conditions d’une réflexion collective sur ces risques, indispensable à leur gestion intégrée.

Dans ce contexte, le PARN avec le concours de l’Université Savoie Mont-Blanc a organisé un séminaire du réseau « Science-Décision-Action » le 16 octobre 2018 à Chambéry, consacré à un partage d’expériences sur les enseignements à tirer des événements météorologiques de janvier 2018 dans les Alpes du Nord.
Invitation et programme

Ce séminaire transversal était ouvert également aux partenaires français et italiens des projets ARTACLIM et ADAPT Mont-Blanc déjà réunis la veille à Chambéry pour un atelier-formation transfrontalier organisé par le PARN, sur le thème de la gestion des événements extrêmes et remarquables observés ces dernières années dans les territoires alpins.

Le séminaire du 16 octobre a rassemblé différents acteurs opérationnels, techniciens, experts et décideurs des Alpes françaises du Nord ayant pris part à la gestion de ces événements (collectivités locales, Conseils départementaux, DDT et Préfecture de Savoie, Haute-Savoie, Isère), des partenaires transfrontaliers (Métropole de Turin, Fondation Montagne Sûre) et des scientifiques, pour partager leur expérience et leur expertise sur ces questions.

Retrouver ci-dessous les supports de présentations de cette rencontre.

* Les  événements de janvier 2018

Début janvier 2018, des épisodes de fortes précipitations et des tempêtes se sont succédé dans les Alpes du Nord avec une fréquence inhabituelle, accompagnés de périodes de redoux marqués. Les quantités de précipitations et les épisodes de pluie sur neige ou sur des sols gorgés d’eau ont entraîné une forte recrudescence des phénomènes d’instabilités : avalanches, coulées de boue, glissement de terrain, crues et laves torrentielles… (Stoffel et Corona, 2018). L’impact sur les communes et les collectivités gestionnaires des routes a été notable.

Cette situation d’ampleur régionale observée cette année en début d’hiver en rappelle de précédents ayant frappé les Alpes ces dernières années, telles que les épisodes printaniers de début mai 2015, les crues avalancheuses de l’hiver 2008, ou encore les crues torrentielles de mai 2008 dans les Alpes internes…

Cette nouvelle situation d’instabilité généralisée des terrains en montagne soulève ainsi la question suivante : « L’accumulation d’épisodes météorologiques intenses et des phénomènes induits préfigure-t-elle les nouveaux scénarios de dimensionnement et d’organisation à prendre en compte face aux risques naturels dans un climat modifié ? ».

** Les impacts du changement climatique sur les risques naturels

Les indices des impacts du changement climatique sur l’activité géomorphologique en montagne et les risques naturels associés s’accumulent (Einhorn et al., 2015). Ces indices sont répertoriés par le PARN depuis 2006 dans le cadre de la plateforme Alpes-Climat-Risques.

*** Dynamiques partenariales scientifiques et territoriales alpines sur les risques naturels

Les dynamiques partenariales scientifiques et territoriales impulsées par le PARN pour développer la gestion intégrée des risques naturels dans le massif alpin dans le cadre de la programmation CIMA-POIA 2014-2020, avec le soutien du Commissariat de massif des Alpes (CGET), des régions Auvergne-Rhône-Alpes et SUD/PACA et de la Commission Européenne (FEDER-Alpes) portent notamment sur :