Cartographie 3D participative sur les aléas naturels et les vulnérabilités pour le dialogue territorial sur les risques – GIRN-Alpes

By 9 octobre 2020octobre 15th, 2020Actualités, EUSALP/SUERA, GIRN-Alpes, Projet AlpGov

Cartographie 3D participative sur le site pilote de GIRN de Bourg-Saint-Maurice (2010)

Le Groupe d’Action 8 de la Stratégie de l’UE pour la Région Alpine (SUERA/EUSALP) vise notamment à améliorer la culture du risque dans les pays alpins, à travers des actions de sensibilisation. Dans cet objectif, des travaux sont en cours dans le projet AlpGov 2 pour développer des modèles physiques interactifs et des outils de communication spécifiques sur les risques naturels en montagne.

Un atelier conjoint du GA8 et de la plateforme PLANALP de la Convention Alpine, qui s’est tenu à Heimschuh le 25 avril 2019, a permis de collecter différentes expériences en la matière, avec un focus sur les modèles d’aléas torrentiels. Les travaux en cours visent aujourd’hui à construire un prototype générique réplicable et adaptable dans tous les pays alpins.

Dans cette perspective, le PARN propose d’élargir la réflexion aux modèles traitant de la vulnérabilité des enjeux exposés, tels que les cartographies 3D participatives développés dans les Alpes françaises sur des sites pilotes de Gestion Intégrée des Risques Naturels (GIRN), qui peuvent être utilisés dans un but didactique mais aussi comme support au dialogue territorial.

Des ressources méthodologiques et la description des actions mises en œuvre sur ces maquettes participatives sont disponible sur la plateforme de capitalisation GIRN-Alpes 1 :

Cette méthode de cartographie tridimensionnelle participative a été développée sur deux sites pilotes, à Bourg-Saint-Maurice (73) et dans le Pays du Briançonnais à Névache (05), en 2010 et 2011, dans le cadre de l’opération interrégionale de GIRN. Elle consiste en la construction d’un modèle sur lequel se superposent différentes couches d’informations thématiques (utilisation du sol, enjeux et leur vulnérabilité, risques…) avec l’appui de la population locale (habitants, scolaires, enseignants, professionnels de la sécurité, etc.).

Cette cartographie 3D des risques permet aux citoyens de développer leur culture du risque, d’améliorer leur perception du territoire, de s’informer sur les risques naturels locaux et le zonage affecté par ces risques et de mettre en valeur leurs connaissances locales, afin de participer activement à la réduction des risques de catastrophes et à l’auto préparation.

En offrant une compréhension des risques plus simple que les documents administratifs traditionnels (Plan de Prévention des Risques, etc.) et une comparaison directe entre le zonage réglementaire et la maîtrise effective des phénomènes connus, cet outil constitue une bonne base pour le dialogue local sur les risques.

Note PARN ‘Participatory 3D Risk Mapping Examples’ (PDF)