Colloque international « Changement climatique : anticiper pour s’adapter »

By 30 septembre 2020mars 17th, 2021Actualités du réseau, Agenda, Alpes-Climat-Risques
Organisé dans le cadre du 17e Forum International de la Météo et du Climat, et présidé par Hervé Le TREUT, Professeur à Sorbonne Université et à l’École Polytechnique, le colloque international « Changement climatique : anticiper pour s’adapter » s’est tenu le mercredi 30 septembre 2020 au Salon de la Mairie de Paris. 
Plus de 400 participants -en présentiel et en distanciel- ont assisté à ce colloque : scientifiques et experts du climat, acteurs socio-économiques, élus et responsables institutionnels, représentants du milieu académique, étudiants, think-tank, ONG et journalistes.
Il s’est articulé autour de 3 sessions :
• Session 1 – La place de l’eau dans les stratégies d’adaptation au changement climatique.
• Session 2 – Repenser l’urbanisme face aux transitions climatiques actuelles et futures.
• Session 3 – Anticiper et gérer le changement climatique dans les territoires les plus vulnérables.

résumé du colloque :

Le changement climatique est désormais un processus fortement engagé, dont certaines conséquences  sont clairement visibles, et dont certaines autres le deviendront inévitablement à l’échelle des prochaines années ou décennies, en réponse aux émissions de gaz à effet de serre qui continuent de croître.
Face à ces évolutions partiellement inévitables, un lien fort est nécessaire entre les approches d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Elles deviennent toutes deux indispensables pour anticiper ce que sera le monde futur et pour aider à le construire.
Pour l’atténuation car il s’agit de la participation à un effort  de solidarité international urgent. Pour l’adaptation parce qu’elle renvoie à une vulnérabilité irrémédiable et croissante de nos territoires. Leur  protection  implique en particulier une vision à long terme de nos infrastructures, une capacité de solidarité face à des situations très différentes d’une région à l’autre, ou encore l’articulation des enjeux du changement climatique avec ceux de la biodiversité ou de nos sociétés.
L’adaptation n’est donc pas une politique passive, c’est au contraire une manière engagée d’aborder le futur. Ce colloque sera l’occasion de débattre ce que doit être l’apport de la science à ces problématiques nouvelles et de les illustrer par des exemples précis.

 

► Le programme, les replays des interventions et les différentes présentations sont disponibles.