Projet PermaRisk

  • Projet CIMA-POIA                     déposé en 2016
  • Période de réalisation :           Janv 2017 – dec 2019 ; prolongation sept. 2020
  • Porteur de projet :                   Université Grenoble Alpes
  • Coordinateur scientifique :    Philippe Schoeneich, laboratoire PACTE
  • Budget :                                       Total : 400 000 € ; FEDER :  198 000 € ; FNADT : 132 000 €

Contexte

Le permafrost de montagne, comme le permafrost arctique, sera fortement impacté par le réchauffement climatique pendant les prochaines décennies. Contrairement aux glaciers, dont le retrait est bien visible et documenté depuis 150 ans, le permafrost est le plus souvent invisible, et généralement inconnu du public, voire des habitants et des gestionnaires. La dégradation du permafrost (par réchauffement de sa température, par diminution de son contenu en glace) va entraîner une modification des conditions du milieu de haute montagne, susceptible d’amplifier certains risques existants, voire de générer des risques nouveaux : augmentation de fréquence et de volume des écroulements de parois rocheuses de haute montagne, accélération des mouvements superficiels de glaciers rocheux, détachement ou érosion de matériaux rendus mobilisables par la fusion de la glace et alimentant des glissements ou des laves torrentielles, dérangements aux infrastructures implantées sur le permafrost. On se trouve donc devant des risques émergents, encore mal connus mais dont plusieurs événements récents donnent une idée des conséquences possibles pour les territories de montagne.

 

Objectif général

L’objectif général du projet est d’étudier les risques émergents liés à la dégradation du permafrost en montagne, et leurs impacts dans les vallées. Il vise à donner une vue d’ensemble à l’échelle du Massif des Alpes françaises de la distribution du permafrost dit « riche en glace » et des phénomènes associés, ainsi qu’à fournir un inventaire et une évaluation des sites potentiellement à risque.

L’ensemble du projet doit permettre d’intégrer la problématique du permafrost dans les procédures de gestion à toutes les échelles, du SIG régional ou départemental jusqu’à la gestion de cas à l’échelle locale.

3 Volets thématiques :

  • Glaciers rocheux ;
  • Cryokarst ;
  • Infrastructures sur Permafrost.

Méthodologie / actions

5 types d’actions pour chacun des volets :

  1. Cartographie et inventaires sur l’ensemble du massif Alpin ;
  2. Evaluation de la vulnérabilité ;
  3. Etudes de cas ;
  4. Mesures de gestion ;
  5. Actions de communication et de sensibilisation.

Sites d’étude du projet

Résultats

Cartographie et inventaires
  • Carte de distribution du permafrost dans les Alpes Françaises : 700 km² ;
  • Inventaire des glaciers rocheux : plus de 3000 éléments inventoriés ;
  • Inventaire des éléments d’infrastructures implantés sur permafros.

Développement et mise en ligne d’un outil participatif de signalement (smartphone) pour récolter les témoignages des pratiquants de la montagne et inventorier les phénomènes cryokarstiques, en particulier thermokarstiques.  Les thermokarsts sont des phénomènes encore mal connus mais qui pourraient s’intensifier avec le changement climatique, ce qui ne serait pas sans conséquences. « En signalant les cas de thermokarsts, vous pourrez aider scientifiques et gestionnaires ! »  https://signalezlesthermokarsts.wordpress.com.

Inventaire des infrastructures sur permafrost

Evaluation de la vulnérabilité

Vulnérabilité des glaciers rocheux au changement climatique ;

Vulnérabilité des infrastructures : 1400 éléments d’infrastructure analysés

Analyse de la sensibilité des glaciers rocheux au changement climatique : plus de 50 glaciers rocheux déstabilisés identifiés 

Etudes de cas

Vulnérabilité des infrastructure : étude de cas sur Val Thorens (73) ;

Actions de communication et sensibilisation
  • Conférence européenne sur le permafrost EUCOP5 – Chamonix, 25 juin 2018 : rencontre entre scientifiques et opérationnels ;
  • Création de roll-up pour vulgariser la connaissance scientifique ;
  • Film « Les glaciers rocheux, des géants sous surveillance » utilisé en conférence publique ;
  • Article dans la revue Neige et Avalanche de l’ANENA, n°166 nov. 2019 « Evolution de la stabilité des infrastructures construites sur le permafrost dans les Alpes Françaises ».

Documents

Actualités

5ème Conférence Européenne sur le Permafrost (EUCOP 2018), Chamonix – Retour sur table ronde

By | Actualités, Actualités SDA, Agenda, Alpes-Climat-Risques, Projet PermaRisk, ROGP

Du 23 juin au 1er juillet 2018 s’est tenue la 5ème conférence européenne sur le permafrost à Chamonix. Le but de cette rencontre internationale périodique est de couvrir tous les aspects importants liés au permafrost en termes de recherche, ingénierie, sensibilisation et résultats aux échelles globales et régionales.

Le lundi 25 juin, le PARN a participé à l’animation d’une table ronde sur les risques naturels en montagne dus à la dégradation du permafrost organisée par Philippe Schoeneich (PACTE) et Xavier Bodin (EDYTEM), porteurs du projet PermaRisk, en présence de scientifiques et de gestionnaires des risques alpins membres du réseau Science-Décision-Action.

Compte rendu de la table ronde

Read More

Publications

Duvillard, P.A., L. Ravanel, M. Marcer and P. Schoeneich, 2019: Recent evolution of damage to infrastructure on permafrost in the French Alps. Reg. Environ. Change, 19(5), 1281–1293, doi:10.1007/s10113-019-01465-z.