Séminaire Sécurité globale & Résilience des Territoires – Cerema

By 18 janvier 2019décembre 2nd, 2019Actualités, Actualités du réseau, Actualités SDA, Agenda

Le PARN a participé au séminaire des 17 et 18 janvier 2019 à Lyon organisé par le Cerema sur le thème de la sécurité globale et de la résilience des territoires, qui a rassemblé une cinquantaine de participants. Ce séminaire avait pour objectif de définir des éléments de méthode pour relever de façon résiliente les défis auxquels les territoires et les villes sont aujourd’hui confrontés.

Les changements que les territoires affrontent sont multiples, rapides et interactifs. Ils peuvent être environnementaux comme le changement climatique, liés à la réforme des organisations politiques et administratives, induits par la modification des pratiques économiques et sociales. Pour éviter les situations de déprise, de tension ou de désordre, les territoires doivent repenser leur fonctionnement et leur organisation, mobiliser différemment leurs ressources et lever les blocages de différentes natures qui peuvent faire obstacles aux démarches d’adaptation appelées à se succéder. Pour assurer une dynamique d’ensemble, trouver les marges nécessaires, ces démarches d’adaptation doivent être transversales et partagées par le plus grand nombre.

Affirmée en mai 2018 par le ministère de la transition écologique et solidaire, la notion de sécurité globale des territoires vise à penser « global et collectif » pour traiter des problématiques de transports, d’énergie, d’eau, d’environnement et de logement, d’aménagement, de prévention des risques naturels et technologiques habituellement gérés de façon sectorielle. Face aux changements, les pouvoirs publics doivent développer une culture partagée et inclusive d’anticipation des crises et de résilience.

Après des présentations en plénière, les participants ont travaillé en sous-groupes autour de quatre grands défis que les territoires ont à relever, illustrés par des cas concrets :

  • Défi A : Sécuriser les territoires eu égard aux défaillances des systèmes techniques,
  • Défi B : La nature comme composante majeure de l’aménagement urbain résilient
  • Défi C : Faire des risques une composante active de la résilience des territoires et des infrastructures
  • Défi D : Assurer une prise en charge coordonnée des grands enjeux.

En préparation du premier atelier (défi A), le PARN (Benjamin Einhorn) a travaillé avec le Cerema (Geneviève Rul), pour y présenter le cas concret de la crise provoquée par la fermeture du tunnel du Chambon suite à un glissement de terrain, dans la vallée de la Romanche entre Grenoble et Briançon, qui avait conduit à l’enclavement des territoires situés à l’amont du tunnel pendant plusieurs mois a cours de l’année 2015.

La page du séminaire [Cerema]