Lancement de la Présidence italienne de la SUERA pour 2019 et engagement français pour 2020, Milan

Après les présidences de la Slovénie, de la Bavière pour l’Allemagne et du Tyrol pour l’Autriche, en 2019 la présidence de la Stratégie macrorégionale de l’Union Européenne pour la Région Alpine (SUERA) revient à l’Italie avec la Région Lombardie comme coordonnatrice.

A l’occasion de la conférence politique de lancement de la Présidence italienne, les États et les Régions adhérents à la SUERA se sont réunis du 28 février au 1er mars 2019 à Milan. Les thématiques prioritaires, les objectifs spécifiques et le programme de travail pour 2019 ont été présentés et l’engagement des partenaires français pour 2020 a été réitéré.

► Lancement de la Présidence italienne 2019 [EUSALP]

Site internet de la Présidence italienne [Région Lombardie]

Thématiques prioritaires de la Présidence italienne

La présidence italienne de 2019 souhaite souligner l’importance d’un développement harmonieux et équilibré de tous les objectifs définis dans le plan d’action, du premier au quatrième, en renforçant les travaux en cours par tous les Groupes d’Action (GA) chargés de mettre en œuvre les initiatives en cours, en coopérant de manière appropriée avec eux et en tenant compte des priorités identifiées pour 2019.
Par conséquent, l’Italie souhaite concentrer son année de présidence sur des questions concrètes au niveau macrorégional, telles que le développement de la compétitivité de la macrorégion dans son ensemble, en favorisant principalement la création de nouvelles possibilités d’emploi dans les secteurs de l' »économie verte » et des technologies innovantes, avec une attention particulière pour l’entrepreneuriat des jeunes.
L’environnement et les technologies innovantes, y compris l’automatisation et la mécatronique, sont donc cruciales pour concilier développement économique et protection des ressources naturelles, pour s’attaquer aux problèmes « macro-régionaux », tels que la qualité de l’air qui est essentielle pour la santé et la qualité de vie dans toute la macro région. Dans le même temps, la réduction de l’écart socio-économique entre les zones rurales et urbaines, la promotion d’une alliance concrète scellée par la collaboration pour l’innovation et la protection qui génère de nouveaux marchés même dans les zones internes, montagneuses et isolées de la macro-région, est cruciale.

Le thème principal de la présidence sera donc de développer la compétitivité de la macro-région, en se concentrant sur les secteurs de l’économie verte et de l’innovation et en favorisant la création de nouvelles opportunités d’emploi dans ces secteurs. Les Alpes sont considérées comme un  » laboratoire vivant  » parfait pour l’économie verte et l’innovation et, grâce à la coopération macro-régionale, elles peuvent devenir la base de nouveaux modèles de développement durable. La transition vers de nouveaux emplois « verts » devient de plus en plus une opportunité pour le développement économique.

Objectifs spécifiques

En se concentrant sur des actions et des initiatives communes ayant une dimension macro-régionale plus claire et en poursuivant le travail développé par la présidence tyrolienne, sous la même devise : « façonner l’avenir ensemble« , les défis pour la présidence italienne sont :

  1. Accroître l’appropriation politique de la Stratégie, promouvoir les réunions entre les dirigeants politiques des institutions membres et renforcer l’interaction fonctionnelle entre l’Assemblée générale, le Conseil d’administration et les GA.
  2. Améliorer l’efficacité de la coordination entre les GA et entre ceux-ci et le conseil d’administration, afin de rendre le travail des GA plus efficace et plus cohérent avec le plan d’action de la SUERA.
  3. Engager une réflexion à un niveau politico-institutionnel élevé, sur les adaptations ou modifications possibles du Plan d’action EUSALP (adopté par la Commission européenne en juin 2015), afin de l’adapter à l’évolution des besoins et aux objectifs politiques des Etats et Régions qui en font partie.
  4. Faire du lobbying auprès de tous les acteurs concernés, en coordination avec les autres stratégies macro-régionales, afin d’intégrer ces stratégies dans le cadre juridique de la politique de cohésion 2021-2027.
  5. Initier un échange systématique d’expériences, d’informations et de données avec d’autres stratégies macro-régionales et avec d’autres programmes européens de coopération territoriale (ETC) qui peuvent interagir avec la programmation et les activités de la stratégie.
  6. Promouvoir les relations avec d’autres réseaux de Régions et de Villes afin de stimuler des projets d’envergure qui incluent les aires métropolitaines dans leur interconnexion avec les zones de montagne et périphériques.
  7. Poursuivre l’engagement, déjà pris par les présidences précédentes, de mieux qualifier le système de gouvernance de la stratégie et – conformément aux dispositions de l’objectif 4 du plan d’action – d’étudier de nouvelles formes de participation des collectivités territoriales et de la société civile.
  8. Accroître la dimension historique, culturelle et éducative de la Macrorégion alpine, en valorisant l’histoire, l’identité et les particularités culturelles de l’espace alpin, comme lieu stratégique de rencontre, de coopération et de développement entre les peuples.

Programme de travail 2019

Participation française

Parmi les membres de la délégation française à Milan, le Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Autorité de gestion du programme ALCOTRA, Etienne Blanc, était présent.
Pendant l’évènement, l’État français, les Conseils régionaux d’Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, et Bourgogne Franche-Comté, mais également les institutions spécifiques liées à la montagne (Conseil National de la Montagne et Comité du Massif Alpin) ont réitéré l’engagement français pour la stratégie alpine. Une mobilisation symbolique dans un contexte dans lequel la France assurera la Présidence de la SUERA en 2020, de manière collégiale, en parallèle de la Présidence française de la Convention des Alpes 2019-2020.

Source : « SUERA et ALCOTRA : une stratégie renforcée par les présidences italienne et française » [Programme Alcotra]

[ SUERA/EUSALP GA8 ]