Colloque Géorisque 2020, Nîmes

La 16ème rencontre Géorisque s’est tenu les 4 et 5 février 2020, à Nîmes, sur le thème : « L’information géographique pour la gestion des risques et des crise ».

La première journée fut consacrée à un colloque scientifique dont les actes seront publiés dans la collection «GEORISQUES» des Presses universitaires de la Méditerranée. La seconde journée, organisée avec les réseaux économiques des pôles de compétitivité Aerospace Valley et Optitec, s’est articulée autour d’ateliers thématiques sur l’usage de l’imagerie satellitale et les moyens de diffusion pour la gestion de crise, les innovations techniques en matière de systèmes aériens, les solutions optroniques embarquées et l’utilisation des drones.

► Plaquette d’informations

Programme

Présentation et résumé du PARN

Rapport PARN Clément Murat : Risque d’enclavement des vallées alpines par les risques naturels, Analyse de la vulnérabilité des réseaux

Résumé de la présentation :

Le PARN est une interface recherche-action. Elle soutient le développement d’outils scientifiques et techniques efficaces et les met à la disposition des pouvoirs publics et des services opérationnels pour améliorer la prévention des risques naturels.

Dans le cadre de ses missions d’appui aux territoires, le PARN accompagne les intercommunalités alpines confrontées à de nombreuses problématiques de collaboration interservices, de prévention et de gestion des risques. Dans ce contexte, les TAGIRN (Territoires Alpins de Gestion Intégrée des Risques Naturels) et le réseau SDA (Science-Décision-Action) ont développé, depuis 2009, une nouvelle approche des risques, globale (au niveau des acteurs et services) et territorialisée (l’impact du risque primant sur les limites administratives) : la GIRN (Gestion Intégrée des Risques Naturels). Son objectif est d’identifier les besoins et particularités de chaque territoire partenaire, pour proposer, en réponse, des outils adaptés.

Ces outils se déclinent à plusieurs échelles d’actions, tant dans leur utilisation que dans leur processus d’élaboration. Parmi eux, plusieurs font appel à l’information géographique et notamment :

  • Outil d’étude la vulnérabilité des réseaux routiers et sensibilité à l’enclavement des vallées alpines.
  • Travail d’inventaire et outil de suivi du maintien opérationnel des ouvrages de protection. Mission réalisée par le TAGIRN de la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix Mont-Blanc.
  • Co-construction, dans le cadre de nos projets SDA, du projet VERTICAL, en partenariat avec IRSTEA Grenoble et le Parc National des Baronnies Provençales, afin de cartographier les forêts à fonction de protection vis-à-vis du risque rocheux.

L’ensemble de ces outils, développés par les territoires et les scientifiques sur des thématiques spécifiques ou mis en œuvre par le PARN suite à des constats récurrents relayés par les acteurs de terrain ont vocation à être partagés et adaptés aux spécificités d’autres sites qui rencontrent des problématiques similaires.