All Posts By

PARN

Présentation du guide de prise en compte des risques rocheux par les Maîtres d’Ouvrages gestionnaires d’infrastructures – 14 octobre 2021

By Actualités, Agenda, Projet C2ROP

Présentation du guide de prise en compte des risques rocheux par les Maîtres d’Ouvrages gestionnaires d’infrastructures


Jeudi 14 octobre à 11h, le Projet National C2ROP (Chutes de Blocs, Risques Rocheux et Ouvrages de Protection) vous invite à suivre le webinaire : Présentation du guide de prise en compte des risques rocheux par les Maîtres d’Ouvrages gestionnaires d’infrastructures.

Cet ouvrage est un document cadre exposant les principes directeurs de la gestion des risques rocheux pour les Maîtres d’Ouvrages gestionnaires d’infrastructures. Il est à visée opérationnelle et s’adresse en priorité à des professionnels n’étant pas experts dans le domaine.

Intervenants :
Carine Peisser, PARN
Anne Lescurier du département de la Savoie

Crédit photo : CD73

Inscriptions et informations

Matinale #9 de l’IRMa : Acteurs économiques et établissements recevant du public : comment garantir la mise à l’abri des usagers face aux risques ?

By Actualités du réseau, Agenda

L’Institut des Risques Majeurs (IRMa), dans le cadre de ses Matinales, organise une conférence gratuite avec le Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions et des risques dans la région grenobloise (SPPPY) et du Secrétariat permanent pour la prévention des pollutions industrielles et des risques dans l’agglomération lyonnaise (SPIRAL) :

Acteurs économiques et établissements recevant du public (EPI) : comment garantir la mise à l’abri des usagers face aux risques ?

Jeudi 14 octobre 2021 de 9h30 à 12h00 à l’auditorium du musée de Grenoble (accueil café à 09h00)

Conférence également accessible en visioconférence

► informations et inscription

Inscription obligatoire (pour le présentiel et ou la visioconférence)
dans la limite des places disponibles sur le site internet de l’IRMa, par mail : irma@irma-grenoble.com ou par téléphone au 04.76.47.73.73

1ère édition des Trophées de l’adaptation au changement climatique Life ARTISAN

By Actualités du réseau

A l’occasion du Congrès mondial de la nature de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) qui s’est tenu le 7 septembre 2021, a été lancée la 1ère édition des Trophées de l’adaptation au changement climatique Life ARTISAN.

Initiés par l’Agence de la transition écologique (ADEME), en partenariat avec l’Office français de la biodiversité (OFB) et l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC), ces Trophées valorisent les actions d’adaptation menées dans l’ensemble des territoires français par les acteurs de l’adaptation au changement climatique, qu’ils soient privés ou publics.

Ce concours récompense les actions exemplaires et concrètes qui s’appuient sur des solutions fondées sur la Nature favorisant la capacité d’adaptation au changement climatique des territoires. Ces solutions s’appuyant sur les services rendus par les écosystèmes présentent l’intérêt de concourir aussi bien aux enjeux relatifs au climat qu’à ceux relatifs à la biodiversité.

Le concours récompense les meilleures actions visant :

  • la réduction des risques climatiques, vis-à-vis des personnes et des biens (ex : prévenir les risques d’inondation, d’érosion et de submersion marine, les feux de forêts, lutter contre les îlots de chaleur, la sécheresse…)
  • l’adaptation des filières économiques (ex : filières agricole et alimentaire, touristique, pêche et aquaculture, filière forêt bois, bâtiment et immobilier…)
  • l’adaptation de la gestion de la nature, des ressources et des milieux (ex : restaurer des écosystèmes aquatiques, améliorer la qualité des sols, préserver des écosystèmes littoraux, forestiers, montagnards, réimplantation de coraux…)

Les lauréats des Trophées bénéficieront :

  • d’une invitation et d’une tribune à une conférence nationale
  • d’une valorisation de leur action (actions presse, vidéo de promotion, publication dédiée…).

Clotûre des des candidatures : 10 novembre 2021

Contact : contact@trophees-adaptation-Life-ARTISAN.com

Journée Technique : Intervention d’urgence et gestion de crue – 12 et 13 octobre 2021

By Actualités du réseau, Agenda

Cette journée technique, réalisée en partenariat avec la Métropole de Lyon, aura lieu Mardi 12 et Mercredi 13 Octobre 2021 à LYON, sur la thématique suivante :

Intervention d’urgence et gestion de crue

Contexte et objectifs

Qui ? Quand ? Où ? Comment ? Pour faire quoi ? Posons-nous ces questions avant l’arrivée de la crue !

En amont, comment anticiper la crue, organiser la mobilisation du personnel et/ou les astreintes, définir les rôles et gérer le circuit de l’information ? Quels sont les outils et obligations réglementaires ?
En période de crue, quels sont les modes d’organisation des structures gestionnaires ? Quels outils, méthodes ou points d’attention ? Qu’en est-il des interventions d’urgences in situ ?…
En cas de crise, comment alerter ? Quel est le rôle du gestionnaire, avec quels partenaires et interlocuteurs ?
Les limites réglementaires entre « crue » et « crise » sont assez floues, bien que les rôles et responsabilités du gestionnaire en dépendent. Mais dans les faits, la mobilisation des gestionnaires ne s’arrête pas à ces définitions !

Cette journée technique abordera, par l’intervention d’experts, services de l’État, avocat et gestionnaires, cet ensemble d’interrogations qui n’est sûrement que la partie émergée de l’iceberg !

La journée en salle du Mardi 12 octobre 2021 sera suivie le lendemain, Mercredi 13 octobre, d’une journée composée d’une visite de terrain et d’un exercice de simulation de crise en salle. 

Lieu : LYON (69) –  possibilité de participer en visioconférence (nous vous conseillons, afin de bénéficier des apports des échanges avec les autres gestionnaires, de favoriser le présentiel)

Public

  • Gestionnaires d’ouvrages hydrauliques et de systèmes d’endiguements
  • Titulaires de la compétence GEMAPI
  • Porteurs de PAPI
  • Élus
  • Services de Contrôle
  • Bureaux d’études
  • Professionnels du domaine

Programme JT Intervention d’urgence et gestion de crue

Formulaire d’inscription

Tarifs

  • Adhérents de France Digues : GRATUIT
  • non adhérent de droit public : 150€TTC
  • non adhérent de droit privé : 200€TTC
  • Les frais de repas s’ajoutent (19,50€ le midi du 12/10 et 20€ le midi du 13/10)

Le coût est le même pour une participation en présentiel ou en visio. L’inscription en présentiel donne accès à la journée de terrain. Les questions des participants en présentiel seront prioritaires.


En raison des mesures gouvernementales en vigueur, le nombre de places est limitée à 100 personnes le 1er jour et à 60 pour la journée de terrain/exercice. Ne tardez pas à vous inscrire!! Par ailleurs, l’accès à l’événement est soumis à la présentation du pass sanitaire (format numérique ou papier). N’oubliez pas de préparer vos documents (test PCR, vaccination complète, certificat de guérison) ! Le port du masque reste fortement conseillé. Merci de votre compréhension.

Parution du rapport du GIEC – GT 1 : « The Physical Science Basis »

By Actualités du réseau, Alpes-Climat-Risques

Le GIEC vient de publier le premier volet des 3 rapports qui composeront son 6ème rapport.

Le sixième rapport est divisé en trois rapports, produits par trois groupes de travail, qui se concluront par une synthèse finale en octobre 2022. Le premier, qui vient de paraître, traite des éléments scientifiques sur l’évolution du climat. Le deuxième se concentre sur les conséquences des évolutions climatiques, les mesures d’adaptation possibles et la vulnérabilité de nos sociétés. Enfin, le troisième traite des différentes mesures d’atténuation possibles (les rapports des groupes de travail 2 et 3 sont attendus pour le printemps 2022).

Le rapport est disponible

Un focus régional est également disponible, qui comprend un focus montagnes

Le rapport pointe plusieurs conséquences directes du réchauffement sur les zones de montagnes :

Le réchauffement, plus important dans les zones de montagnes et dépendant de l’altitude, (les zones altitudes les plus élevées se réchauffent plus vite que les zones de basse altitude) impacte déjà fortement toutes les montagnes de la planète et va continuer de s’accentuer. Cette évolution pourrait entraîner une accélération des changements de la limite de la neige, de l’altitude de la ligne d’équilibre des glaciers, et de la hauteur de transition pluie/neige que nous connaissons déjà.

À quelques exceptions près, les glaciers de montagne ont fortement reculé depuis la seconde moitié du XIXe siècle. Ce recul s’est accéléré depuis les années 1990, et l’influence humaine en est le principal facteur. Ce recul, sans précédent au cours des 2000 dernières années, se poursuivra quel que soit le scénario étudié et ce, même si la température de la Terre se stabilise. Dans les scénarios climatiques avec des émissions de gaz à effet de serre (GeS) importantes, la masse des glaciers diminueraient de manière exponentielle. Les zones de pergélisol et de permafrost continueront également de se réduire partout où elles sont présentes.

L’arrivée plus précoce de la fonte des neiges au printemps, induite par le réchauffement climatique, et la fonte accrue des glaciers, ont déjà contribué aux changements saisonniers du débit des cours d’eau dans les bassins versants des montagnes de faible altitude. De la même manière, l’apport en eau généré par les petits glaciers diminuera, en raison de la forte diminution de leur masse. Pour les grands glaciers, cet apport s’accentuera dans un premier temps en raison de l’augmentation du réchauffement puis, dans un second temps, diminuera à son tour, en corrélation avec la perte de masses des glaciers.

La couverture neigeuse diminuera de manière quasi certaine dans la majorité des régions terrestres au cours du 21e siècle, en termes de d’équivalent en eau, d’étendue et de durée annuelle. A l’échelle alpine, cette couverture neigeuse sera fortement impactée en dessous de 2000m, et particulièrement en dessous de 1500m d’altitude.

Les précipitations extrêmes devraient augmenter dans les principales régions montagneuses avec, pour conséquences, des effets en cascades multiples comme l’augmentation des inondations, des glissements de terrain, des crues … et ce, que soit le scénario étudié.

Les évolutions climatiques en cours et passées ont donc d’ores et déjà modifié l’environnement de montagne tel que nous le connaissons de manière irréversible et se poursuivront quel que soit le scénario étudié et ce, même si la température de la Terre se stabilise. Les changements susmentionnés poseront ainsi des défis pour l’approvisionnement en eau, la production d’énergie, l’intégrité des écosystèmes, la production agricole et forestière, l’anticipation et la gestion des catastrophes, l’écotourisme … Ces impacts seront évalués dans le rapport du groupe de travail II du GIEC.

Si d’un point de vue uniquement physique, il est toujours possible de limiter le réchauffement à 1,5°C à l’échelle de la planète, aucun signe crédible que nous puissions y parvenir ne ressort.

livret : les guides de montagne et le changement climatique

By Actualités du réseau, Alpes-Climat-Risques

Dans le cadre des 200 ans, un livret a été conçu en collaboration avec le Syndicat National des Guides de Montagne. Véritable document de référence sur l’adaptation du métier de guide par rapport au changement climatique. L’ouvrage a pour objectif de traduire les conséquences du réchauf­fement sur les milieux naturels de montagne et sur nos pratiques. Destiné aux professionnels de la montagne mais également aux pratiquants, il sera transmis au ministère de la transition écolo­gique lors de l’événement de clôture des 200 ans. « Guides de montagne et changement climatique : une histoire d’adaptation » est rédigé par Brad Carlson, chercheur au CREA et guide à la Compagnie, Ludovic Ravanel, chercheur au CNRS et également membre de la Compagnie, et Yann Borgnet, chercheur à l’Université de Grenoble et guide de haute-montagne.

Consulter le livret

Etats généraux de la transition du tourisme en montagnes – 23&24 septembre 2021

By Actualités du réseau, Agenda, EUSALP/SUERA

Les 23 & 24 septembre 2021, rassemblés autour des enjeux de transition du tourisme, l’ensemble des acteurs de l’écosystème montagnard mettront à l’œuvre leur intelligence collective pour construire ensemble des solutions d’avenir pour leurs territoires.

Les États Généraux de la transition du tourisme en montagne représentent l’opportunité de porter la voix d’un autre modèle touristique, ancré dans les territoires et vecteur d’une véritable « montagne à vivre ».

Deux associations sont à l’initiative de cette démarche :

2TM – Transition des territoires de montagne et Mountain Wilderness.

Inscrit dans le cadre de la Stratégie de l’Union européenne pour les régions alpines, cet évènement est co-construit depuis plus d’un an avec un engagement fort des acteurs publics, privés et citoyens, parties-prenantes des écosystèmes montagnards…

Le PARN y participera, à travers des contributions aux différentes tables rondes, ainsi qu’à travers la rédaction d’un mémo à destination des territoires sur les relations entre risques naturels, changements climatiques et gestion territoriale.

Informations et programmation

Conférence technique CEREMA – Gestion de crise : quelle gestion pour la post-catastrophe ? – 16 novembre 2021

By Actualités du réseau, Actualités SDA, Agenda

16 novembre 2021
Aix-en-Provence

La gestion de crise mobilise de nombreux acteurs et les événements catastrophiques qui frappent régulièrement les territoires nous rappellent l’importance de la préparation, de la planification et de la capitalisation. Chaque acteur, décisionnel, opérationnel, devient ainsi à son niveau, de plus en plus proactif et participatif.

Et après, quand l’épisode naturel est passé, la gestion de la crise est-elle pour autant finie ?

Ou rentre-t-on dans son ultime phase : celle de la POST-Catastrophe ?

Cette journée technique sera entièrement consacrée à l’ensemble de la gestion Post-Catastrophe, étape à part entière et certainement la plus longue de la gestion de crise :

  • par l’échange sur les bonnes pratiques, les limites, les nouveaux outils et acteurs, à toutes les échelles de temps : du lendemain jusqu’aux années nécessaires à la reconstruction.
  • pour tous les acteurs : des instances décisionnelles, opérationnelles, état, collectivités, assureur, jusqu’au collectif citoyen pour aboutir ensemble à un nouveau territoire viable.
Contact logistique :
Marion LABAINVILLE / marion.labainville@cerema.fr
Cette journée se tiendra le 16 novembre 2021 De 9h00 à 16h30 dans les locaux du Cerema à Aix en Provence (Cerema, Pôle d’activités Les Milles, 135 rue Albert Einstein – CS 70499, 13593 Aix-en-Provence)