Opération “Gestion intégrée des risques naturels dans les Alpes”

By 1 January 2010Actualités, GIRN-Alpes

SP_visuel-tt-ptDans le cadre de la Convention Interrégionale du Massif des Alpes (CIMA – mesure 3) et du Programme Opérationnel Interrégional des Alpes (POIA – axe 2), l’Etat, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Région Rhône-Alpes financent sur la période 2007-2013 une opération expérimentale pour promouvoir concrètement une approche intégrée de la gestion des risques naturels en montagne à partir de sites pilotes volontaires d’échelle généralement pluri communale.


Cette gestion intégrée nécessite une vision globale de la problématique d’un territoire et pose inévitablement un certain nombre de difficultés de conception et de mise en œuvre concrète des actions, pour assurer une véritable articulation intégrée de l’ensemble.

L’expérimentation sur sites pilotes est donc nécessaire pour accompagner le changement dans la gestion des risques, au niveau territorial, à l’image des expériences préalables des sites pilotes d’Agriculture durable, des Chartes forestières de territoire et des Contrats de rivière (chartres). Passer d’une approche segmentée à une approche intégrée nécessite du temps. Pour les sites pilotes, initier une approche partenariale pluri- « acteurs du risque » (acteurs internes et externes au territoire) appelle un volontariat et un engagement politique et technique fort. Cet engagement se traduit dans la définition d’un projet de gestion innovant et pérenne et pour lequel l’Europe, l’Etat et les Régions s’engagent aux côtés des sites pilotes.

Le Pôle Alpin Risques Naturels (PARN), qui a réalisé entre 2007 et 2009 l’étude pré figurative de cette opération, assure l’appui méthodologique aux sites qui s’engagent dans cette démarche innovante ainsi que la coordination inter-sites.

Cette expérimentation a été officiellement lancée le 28 septembre 2009, en présence des représentants des premiers sites volontaires. Ceux-ci mobiliseront des moyens (technicien et élu référent) pour établir, selon la méthode proposée par le PGRN, le diagnostic de leur organisation actuelle de gestion des risques naturels d’où découlera une stratégie d’amélioration. Les actions projetées dans ce cadre pourront faire l’objet d’une demande financière auprès des financeurs de l’opération. Les critères d’éligibilité sont orientés vers l’organisation pluri-acteurs (notamment en période de crise avec l’articulation intercommunale des Plans Communaux de Sauvegarde) et la prévention par la réduction de la vulnérabilité matérielle, sociale, mais aussi organisationnelle, par d’autres pistes que la réalisation d’ouvrages de protection. Au niveau de ces territoires, l’enjeu est l’émergence d’une véritable gouvernance locale des risques naturels avec une intégration pérenne de cette problématique très en amont dans les projets du territoire. L’objectif est d’éviter que la prévention des risques naturel ne soit perçue seulement comme une contrainte règlementaire extérieure (le PPR et ses contraintes d’urbanisme, le PCS…) ponctuée à intervalles variables par des crises sonnant autant de coups d’arrêt au développement du territoire.


Mise à jour (2014) : Plateforme de capitalisation de l’opération GIRN-Alpes