La neige saisonnière est sensible aux variations du climat, et les travaux de recherche de ces dernières décennies projettent une réduction massive des quantités de neige naturelle attendues sur les massifs montagneux au cours du 21e siècle. Une nouvelle étude menée par le Centre national de recherches météorologiques (CNRM, Météo-France/CNRS associé à l’Université de Toulouse et l’Université Grenoble Alpes concernant le Centre d’études de la neige) et l’équipe ETNA de l’Irstea à Grenoble 1 a utilisé les projections climatiques les plus récentes et des méthodes statistiques avancées pour l’ajustement de c es projections en zone de montagne. Ces résultats, pub liés dans la revue scientifique The Cryosphere datée du 10 avril 2018, permettent de simuler l’évolution de la neige pour un massif caractéristique des Alpes du Nord (Chartreuse, 1500 m d’altitude).

► Communiqué de presse Météo-France/CNRS/Irstea (17 avril 2018)