Copy

Lettre
Alpes-Climat-Risques

N°7 – Année 2018

Lettre d’information du PARN sur le changement climatique et les risques naturels dans les Alpes
Introduction
La Lettre d'information Alpes-Climat-Risques évolue. Elle sera désormais diffusée sous forme électronique (newsletter) au sein du réseau alpin des partenaires du PARN.

Cette nouvelle édition revient sur les actualités institutionnelles, techniques et scientifiques du PARN et de ses partenaires dans le domaine de l'adaptation au changement climatique de la gestion des risques naturels dans les Alpes au cours de l'année 2018.


Retrouver les actualités au fil de l'eau sur la Plateforme Alpes-Climat-Risques.
Activités du PARN sur le changement climatique
ACR : Plateforme Alpes-Climat-Risques

La plateforme Alpes-Climat-Risques s’appuie sur le réseau scientifique et opérationnel du PARN depuis 2006 (projet ClimChAlp) pour capitaliser les connaissances relatives aux impacts du changement climatique sur les aléas naturels, les risques associés et les stratégies territoriales d’adaptation dans le massif alpin, pour ensuite les partager sur le portail thématique en ligne sur le site du PARN.

Plateforme Alpes-Climat-Risquesrisknat.org/plateforme-alpes-climat-risques


Le portail Alpes-Climat-Risques

Le développement du portail Alpes-Climat-Risques se poursuit depuis lors, à travers l’alimentation des rubriques d’actualités et de la base de connaissances pour l’analyse bibliographique des impacts du changement climatique et le suivi des « événements remarquables » (cf. Lettre Alpes-Climat-Risques N°6 – Juillet 2017, p. 2).

Une nouvelle section est consacrée au suivi des événements naturels "remarquables" sources de risques observés ces dernières années dans le massif alpin.


Suivi des « Événements remarquables »

Rapport Evénements remarquablesLe suivi de ces « événements remarquables », initié en 2015, vise à inventorier et à qualifier les phénomènes naturels sources de danger liés des conditions météo-climatiques particulières ou exceptionnelles, considérés comme remarquables par les scientifiques, les acteurs de la gestion du risque ou les habitants des zones concernées, en vue d’étudier leurs relations avec les évolutions climatiques. Dans la continuité du rapport sur les événements survenus en 2015, les rapports sur les événements 2016 et 2017 sont en cours de préparation. Les « fiches événements » correspondantes sont disponibles dans la section
« Événements remarquables » du portail Alpes-Climat-Risques.
Ces analyses permettent de rassembler des éléments de connaissance nécessaires pour aborder la difficile question de « l’attribution » des impacts du changement climatique concernant aussi bien les tendances à moyen et long termes dans l’activité des phénomènes naturels que les événements ponctuels paroxysmiques.
Base de données et rapports Événements Remarquables



Appui aux partenaires scientifiques et associatifs

Le PARN a participé à l’Université d’été de l’association Sauvons le Climat sur l’adaptation au changement climatique, qui s’est tenue aux Houches du 5 au 7 octobre 2017, en présence du maire de Chamonix et Vice-Président à l’Environnement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Eric Fournier et de partenaires territoriaux, opérationnels, scientifiques et associatifs.
Le PARN a contribué à l’élaboration du programme de cette journée d’étude et d’échanges, concernant les thématiques relatives à la prise en compte des impacts du changement climatique dans la gestion des risques naturels et la planification territoriale, en coordination avec ses partenaires territoriaux, scientifiques et techniques sollicitées pour l’occasion.
UE Sauvons le Climat 2017Après une excursion à l’Aiguille du Midi le 5/10, en compagnie de Ludovic Ravanel (EDYTEM) et de Luc Moreau, ASADAC-MDP/Observatoire Savoyard du Changement Climatique (Christophe Chaix) a donné une conférence publique en soirée au Majestic sur le changement climatique dans les Alpes, les transformations du territoire et les stratégies de la société pour s’y adapter.
Le 6/10, la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc est venue présenter les problématiques du territoire et les initiatives de la collectivité en matière d’adaptation au changement climatique à travers son programme d’actions de Territoire Alpin de Gestion Intégrée des Risques Naturels (TAGIRN) (Julie Lebeurre, chargée de mission GIRN) et le projet ADAPT-Mont-Blanc (Jean-Marc Bonino).
A la demande des organisateurs (François Poizat), le PARN a également présenté une communication sur (i) les impacts des évolutions climatiques rapides sur les phénomènes sources de danger, (ii) les politiques publiques d’adaptation et (iii) les démarches territoriales de gestion intégrée des risques naturels.
Programme de l’UE, photos et présentations
 
EUCOP 2018Du 23 juin au 1er juillet 2018 s’est tenue la 5ème conférence européenne sur le permafrost (EUCOP 2018) à Chamonix. Le but de cette rencontre internationale est de couvrir tous les aspects importants liés au permafrost en termes de recherche, ingénierie, sensibilisation et résultats aux échelles globales et régionales.
Le lundi 25 juin, le PARN a animé une table ronde sur les risques naturels en montagne dus à la dégradation du permafrost, organisée par Philippe Schoeneich (PACTE-UGA) et Xavier Bodin (EDYTEM-CNRS-USMB), dans le cadre du projet PermaRisk, en présence de scientifiques et de gestionnaires des risques alpins membres du réseau Science-Décision-Action : la DDT73, le TAGIRN de la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc (CCVMB) et le Canton du Valais.
Cette table ronde était l’occasion d’alimenter la réflexion du groupe de travail co-piloté par la Direction Générale de la Prévention des Risques (DGPR) et Irstea avec la contribution du PARN pour l’élaboration du Plan d’Action pour la Prévention des Risques d’Origine Glaciaire et périglaciaire (PAPROG). Ses conclusions pointent les besoins de connaissances, de données à jour ainsi que d’outils opérationnels pour la gestion des risques émergents liés aux événements associés à ces phénomènes dans les territoires de haute montagne.
Compte-rendu et présentations de la table ronde EUCOP 2018 (PARN)

ALECDans le cadre du Plan Air Energie Climat de Grenoble Alpes Métropole, l’ALEC en partenariat avec l’AGEDEN et l’AGATE a organisé une matinée d’échanges sur le thème de l’adaptation : « Changement climatique : S’adapter à quoi ? Comment ? Retours d’expériences et échanges de pratiques entre acteurs » le 5 juillet 2018 à Grenoble.
Atelier ALEC-AGEDEN-AGATELe PARN a participé à l’atelier n°4 sur le thème « adaptation et planification de l’aménagement du territoire », aux côtés de la Mission Risques de la Métro (Vincent Boudières) venue présenter sa stratégie de résilience métropolitaine et les outils du PLUi, tels que les Opérations d'aménagement et de programmation (OAP), pour un aménagement et un urbanisme résilients.
Présentations plénières et comptes-rendus des 4 ateliers
Compte-rendu de l'atelier n°4 (ALEC)

Suite à l’invitation de la Section Cours d’Eau, Géologie et Dangers Naturels du Canton du Valais (Raphaël Mayoraz, géologue cantonal et Guillaume Favre‐Bulle, Ingénieur-géologue), le PARN a participé le 22 mars 2018 à Sion à la deuxième journée « Permafrost VS » de partage d’expériences sur les observations des phénomènes naturels liés à la dégradation du permafrost en haute montagne dans les Alpes valaisannes et les massifs voisins. Cette journée fait suite à une première journée d’échanges transfrontaliers sur cette thématique organisée par le Canton du Valais en 2016.
Actualité (PARN)

GREC PACADans le cadre du développement du « cahier montagne » du GREC-PACA, près de 30 chercheurs et experts des Alpes du Sud, mais aussi des Alpes du Nord, se sont réunis pour aborder les questions d’adaptation et d’atténuation, parmi lesquelles les risques en montagne. Le « cahier montagne » est en cours de finalisation avec la contribution de nombreux spécialistes. Des articles seront également publiés en ligne sur le site du GREC pour l’enrichir.
Par ailleurs, le groupe de travail pour l’élaboration d’un « cahier extrêmes climatiques » a démarré.
Cahier Montagne
Cahier Extrêmes climatiques (GREC-PACA)

FFCAMLe PARN a contribué au dossier « Alpinisme et climat - La nouvelle donne » de la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) sur les impacts du changement climatique sur la pratique de l’alpinisme, en cours de préparation.
Note PARN / FFCAM 2018

 

 
GIRN : Gestion Intégrée des Risques Naturels

L’opération « GIRN-Alpes » de gestion intégrée des risques naturels soutenue par la CIMA et le POIA permet aux territoires alpins participant d’intégrer le réseau de territoires pilotes de GIRN animé par le PARN dans le cadre de la coordination des « Territoires Alpins de Gestion Intégrée des Risques Naturels » (TAGIRN).

Les fruits de ces dynamiques territoriales sont capitalisés sur le nouveau portail « GIRN-Alpes », qui présente les TAGIRN en cours, leurs programmes d’action et les ressources méthodologiques associées. L’ensemble des actualités du programme de coopération territoriale CIMA-POIA 2015-2020 pour étendre la GIRN dans le massif alpin est également relayé sur le site internet du PARN, à travers la nouvelle version de la plateforme GIRN-Alpes.

Portail GIRN-Alpesrisknat.org/girn



Journées techniques TAGIRN

Ces journées techniques d'échanges intersites visent à stimuler la mise en commun des expériences, des approches et des pratiques, ainsi que la réflexion collective sur les problématiques « risques » de ces territoires alpins.
Ces ateliers, destinés aux chargés de mission des sites TAGIRN actuellement actifs ou candidats, sont également ouverts à tous ceux qui souhaiterait lancer une démarche de gestion intégrée des risques dans les Alpes.

Journées techniques TAGIRN 2018Après un cadrage méthodologique et des échanges sur le thème de l'information préventive lors de la journée technique intersites du 7 novembre 2017 à Chamonix, la journée technique des TAGIRN du 2 juillet à Eyguians (05) a porté sur le thème de la gouvernance multi-acteurs des risques naturels.
Actualités des TAGIRN

CCVCMBLors de la 5ème conférence européenne sur le permafrost à Chamonix (EUCOP 2018), le TAGIRN de la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc (CCVMB) a participé à la table ronde sur les risques naturels liés à la dégradation du permafrost le 25 juin (voir-ci-dessus).

PNRBPLe TAGIRN du Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales (PNRBP) est observateur du projet Espace Alpin GreenRisk4Alps (voir ci-après) aux côtés d’Irstea (partenaire), du Cerema et du PARN (également observateurs du projet).
 
PETR BriançonnaisSur le territoire du TAGIRN du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Briançonnais, des Ecrins, du Guillestrois et du Queyras, le PARN a organisé un séminaire du réseau Science-Décision-Action sur le thème de « l’enclavement des vallées alpines par les risques naturels » (voir ci-dessous).



Valorisation de la GIRN

Risques Infos #37Un article du PARN portant sur les programmes d’actions des « Territoires alpins de gestion intégrée des risques naturels » (TAGIRN) et les projets de recherche-action du réseau « Science-Décision-Action pour la prévention des risques naturels dans les Alpes » (SDA) est paru en septembre 2018 dans la revue Risques Infos de l’Institut des Risques Majeurs (IRMa).
Article publié dans Risques Infos (PARN)



 
SDA : Réseau d’interface « Science-Décision-Action »

Le nouveau portail du réseau d’interface « Science–Décision–Action pour la prévention des risques naturels dans les Alpes » présente l'ensemble des projets de recherche-action financé par le POIA et la CIMA dans le cadre de la programmation 2015-2020 sur le massif alpin, ainsi que les séminaires d'échanges SDA et l'ensemble des actualités du réseau.
Portail Science-Décision-Action
risknat.org/science-decision-action/



Les projets de recherche-action SDA

Différents projets de recherche-action soutenus par l’opération interrégionale CIMA-POIA portent spécifiquement sur les impacts du changement climatique en matière de gestion des risques naturels, le développement d’outils de gestion adaptés au contexte alpin et l’élaboration de stratégies d’adaptation :
  • CORESTRAT : « CO-construire la REsilience des Territoires Alpins face aux Risques dits naTurels, dans un contexte de changement climatique » [méta-projet]
  • PermaRisk : « Risques liés au permafrost de montagne et à sa dégradation »
  • SIMOTER : « Mise au point d’un système d’instrumentation de mouvement de terrain pour l’aide à la décision dans les territoires de montagne » [méta-projet]
  • VERTICAL : « Cartographie et Valorisation dans l’intElligence territoRiale du service de proTection pare-rIsques rocheux des éCosystèmes forestiers du Parc Naturel Régional des Baronnies ProvençaLes »
  • VULTER-Baronnies : « Evolution des vulnérabilités territoriales aux incendies de forêt dans le contexte du changement global dans les Baronnies provençales »
Atelier CORESTART 2018Le projet CORESTART a organisé son premier séminaire transversal de rencontre entre les chercheurs et acteurs publics, le 22 juin 2018 à l’Institut de la Communication et des Médias (Echirolles).
Ce séminaire de lancement a permis aux porteurs de projets et aux collectivités partenaires d’échanger autour d’une présentation générale du projet, puis de débattre plus spécifiquement sous forme de tables rondes, d’une part sur les attentes des territoires vis-à-vis du projet CORESTART dans un contexte de changement climatique et, d’autre part sur les limites des dispositifs participatifs en matière d’information préventive.

Compte-rendu du séminaire


Séminaire transversal Science-Décision-Action
 
Dans le cadre de l’animation du réseau SDA, le PARN organise des rencontres entre élus, techniciens et chercheurs, dans le but de partager les avancées scientifiques récentes ayant vocation à être prises en compte et transférées au niveau de l’action préventive territoriale. Ces séminaires, organisés en étroite collaboration avec les acteurs locaux et les services gestionnaires des territoires visés, s’articulent autour de présentations techniques et de temps d’échange-débat, afin de permettre aux différents réseaux d’acteurs de formuler leurs besoins et d’identifier les méthodes et solutions innovantes susceptibles de répondre à leurs préoccupations.
En appui aux acteurs locaux, le PARN est ainsi en mesure d’organiser et d’animer des rencontres « sur mesure » sur les territoires qui le souhaitent. Il s’agit d’un outil supplémentaire à destination des TAGIRN ou des collectivités désireuses de s’engager dans cette dynamique.
Séminaires Science-Décision-Action

Parmi les rencontres organisées en 2018, deux séminaire ont porté spécifiquement sur des problématiques de gestion des risques naturels dans le contexte du changement climatique :



L'enclavement des vallées alpines par les risques naturels
 
Séminaire EnclavementLe 20 mars 2018, au Monêtier-les-Bains, le PARN a animé un séminaire SDA sur le thème de « l’enclavement des vallées alpines par les risques naturels », organisé avec l’appui du TAGIRN du Briançonnais-Ecrins-Guillestrois-Queyras, fréquemment confronté à cette problématique. Ce séminaire a rassemblé 70 participants – élus locaux, gestionnaires opérationnels et scientifiques.
Les nombreux épisodes de coupure des voies de communication liés à des mouvements de terrain, des crues et laves torrentielles ou des avalanches survenus ces dernières années dans le massif alpin posent en effet des problèmes croissants dans ces territoires de montagne, illustrés par les crises récentes du Chambon dans la vallée de la Romanche et du Pas de l’Ours dans la vallée du Guil dans les Hautes-Alpes, ou encore par les fermetures à répétition de la route du Val d’Arly en Savoie.
Les actes de ce séminaire et les présentations effectuées en séance sont disponibles sur le site du PARN.

Les principales conclusions de ce séminaire sont les suivantes :
  • Les acteurs de la gestion des territoires ont pointé d’une part les difficultés rencontrées pour comprendre, caractériser, suivre et anticiper les phénomènes complexes à l’origine de ce type d’événements, souvent imprévisibles.
  • Les progrès scientifiques et techniques et notamment les outils de télédétection offrent aujourd’hui des possibilités de détection plus précoce et un meilleur suivi de ces phénomènes.
  • Les élus et services en charge de la gestion des risques soulignent les apports de la gestion intégrée des risques naturels sur leur territoire et l’enjeu d’améliorer la communication sur les risques en favorisant son appropriation par la population.
  • Ils soulignent l’importance de l'expertise locale fournie par les antennes départementales de Météo-France pour anticiper au mieux les conditions météorologiques à venir et aider à la prise de décision en situation d'urgence ou de crise. Cette expertise « territorialisée » de la prévision locale basée sur une bonne connaissance du terrain est par ailleurs également très utile aux professionnels de la montagne, guides et accompagnateurs.
  • Ils pointent également des difficultés dans la définition de scénarios d’événements et de risques, nécessitant des outils spécifiques mieux adaptés au contexte multirisque des territoires alpins pour l’évaluation des enjeux, des vulnérabilités, des dommages et des impacts socio-économiques.
  • Des questions portant sur la gouvernance des risques et la cohérence dans la prise de décision ont également été abordées.
Présentations et actes du séminaire « enclavement » (PARN)
 

Retour d’expérience sur les événements de janvier 2018 dans les Alpes du Nord

Séminaire Evénements de janvier 2018A la suite du séminaire sur l'enclavement des vallées alpines, le service en charge des routes au Conseil Départemental de la Savoie a suggéré d’organiser un retour d’expérience sur les événements de janvier 2018 avec des élus des territoires concernés, en lien avec le réseau des partenaires scientifiques de la plateforme Alpes-Climat-Risques. Cet atelier a réuni des élus et responsables savoyards et haut-savoyards impactés (Val d’Isère, Bessans, Val-Cenis, Valloire), des experts, des techniciens et des scientifiques.

Une série de trois tempêtes avec des précipitations importantes et de forts redoux ont entraîné des épisodes de pluie sur sols enneigés. Les aléas induits ont été divers (avalanches, coulées de boue, glissements de terrain...), concomitants et répartis sur de nombreuses communes, avec des successions inhabituelles d’évènements locaux.
La gestion du risque a été robuste, notamment grâce à la coordination étroite entre les différents acteurs de la gestion des risques. Des efforts de communication et la sensibilisation des populations (résidents et touristes) sont nécessaires pour que les consignes de sécurité soient appliquées, ce qui nécessite qu’elles soient comprises et jugées légitimes.
Les modélisations de température sont fiables et prévoient la poursuite de la diminution de l’enneigement observée à moyenne altitude. En revanche, les modélisations sont peu capables de prédire finement l’évolution des précipitations en zone de montagne. Les données disponibles ne permettent pas de dire si les extrêmes ont déjà changé de régime. On peut cependant s‘attendre à une augmentation de la fréquence des épisodes de pluie sur sols enneigés dans les Alpes.
L’augmentation des situations de neige humide explique l’augmentation de certains dégâts constatés ainsi que celle des extensions maximales des avalanches. Les mouvements de terrains peuvent être sensibles aux précipitations mais ce n’est pas flagrant pour les éboulements. Certains d’entre eux sont sensibles à l’augmentation des températures (fonte du permafrost en haute altitude).

Une série de questions ou de besoins émergents dans un climat changeant :
  • Évolution des cartographies (avalanches…) ?
  • Question du risque résiduel/acceptable ? Nouveaux modèles économiques ? Négociation de ce contre quoi on accepte de ne pas se protéger ?
  • Redimensionnement des ouvrages (ex dommages constatés sur toutes les pièces des filets paravalanche) et évolution de la norme pour faire face aux avalanches de neige humide plus lourdes ;
  • Pédagogie nécessaire sur l’incertitude : source de prudence dans l’idéal mais pas évoquée ou mal comprise. Ne pas mélanger incertitude et évènements exceptionnels ;
  • Garder la mémoire des évènements hors norme / inhabituels / exceptionnels et mieux les documenter ;
  • Absence de couverture radar en montagne (type RHYTMME) en Savoie et Haute-Savoie, de même que de service Vigicrues Flash ;
  • Risques émergents d’origine glaciaire ou périglaciaire ;
  • Intérêt des démarches de Gestion Intégrée des Risques Naturels.
Les présentations à ce séminaire sont à retrouver en ligne sur le site internet du PARN.



Projet ARTACLIM

ARTACLIMLe consortium ARTACLIM a pour objectif d’élaborer des outils et des méthodologies permettant une meilleure prise en compte de l’adaptation au changement climatique dans la planification territoriale dans les territoires de moyenne montagne du massif alpin.

Aux côtés de l’Université Grenoble-Alpes et de la plateforme OURANOS-AURA du GIS Envirhônalp, le PARN intervient dans ARTACLIM pour fournir un appui à la coordination et à la communication du projet et contribuer différentes actions du projet sur la thématique spécifique des risques naturels.

Conference Global GeoparksA l'occasion de la 8ème conférence internationale de l’UNESCO sur les Geoparks, qui s’est tenue du 8 au 14 septembre 2018 à Trente (Italie), le PARN a présenté une communication sur les travaux menés dans le cadre du projet ARTACLIM en matière d’adaptation au changement climatique avec les territoires de deux Geoparks, le massif des Bauges et le massif du Haut-Chablais.
► Résumé de la communication

Atelier-Formation ARTACLIM Risques naturelsLe PARN a organisé un atelier transfrontalier de formation et partage d’expériences sur la « gestion des événements remarquables liés au changement climatique dans les territoires alpins », le 15 octobre 2018 à Chambéry.
Cet atelier-formation a rassemblé 18 participants français et italiens partenaires et observateurs des projets ARTACLIM et ADAPT Mont-Blanc pour partager, acquérir et échanger des connaissances et des expériences sur le thème de la gestion des événements extrêmes et remarquables sources de risques naturels liés aux impacts du changement climatique au sein des territoires alpins de la zone de coopération transfrontalière Alcotra.
Programme et présentations de l'atelier ARTACLIM




Projet GreenRisk4Alps

GreenRisk4AlpsLe projet GreenRisk4Alps - "Development of ecosystem-based approaches for the support of risk management activities in connection with natural hazards and climate change" (2018-2021) -, accepté en juin au 3ème appel à projets du programme Espace Alpin, vise à développer des concepts fondés sur les écosystèmes pour renforcer la gestion des risques liés aux aléas naturels et au changement climatique dans l’Espace alpin.
Le PARN est observateur de ce projet transnational aux côtés d’Irstea (partenaire), du Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales (TAGIRN PRNBP) et du Cerema, (tous deux également observateurs), en lien avec l’ensemble des partenaires du projet.

Irstea (Frédéric Berger) et le PARN (Benjamin Einhorn) ont participé au Kick-Off Meeting du projet à Innsbruck du 25 au 27 juillet. Les partenaires du projet ont accueilli favorablement notre proposition conjointe de promouvoir dans l'Espace alpin l'approche interrégionale mise en œuvre dans les Alpes françaises par les Territoires Alpins de Gestion Intégrée des Risques Naturels (TAGIRN) et le Réseau Science-Décision-Action (SDA), en collaboration avec le PRNBP et les autres régions d’actions pilotes partenaires du projet GreenRisk4Alps, et en lien avec le Groupe d'Action 8 de la Stratégie de l'UE pour la Région Alpine (SUERA), représenté par le PARN.
http://risknat.org/greenrisk4alps/




Projet national C2ROP

Rencontre Maîtres d’Ouvrage – Risque Rocheux 

C2ROPFace à des aléas gravitaires déjà en partie accrus par les effets du changement climatique en montagne, le Projet National C2ROP est l’occasion, pour les maîtres d’ouvrage gestionnaires d’infrastructures exposées au risque rocheux, de partager et de faire évoluer leurs outils et leurs pratiques de gestion des risques.
C’est l’objectif des Rencontres techniques « MOA Risques rocheux » organisées par le PARN depuis 2016 au sein de l’Axe Risque du projet C2ROP. Quatre groupes de travail spécifiques animés par le PARN et le Cerema se rassemblent ainsi régulièrement en 2018, en vue de produire des outils supports de la gestion des risques rocheux : i) Cahiers des charges (études, travaux), ii) Guide méthodologique Ouvrages – Coûts et maintenance, iii) Retour d’Expérience (partage, méthodologie) et iv) Document cadre sur les principes directeurs de la gestion des risques rocheux pour les maîtres d’ouvrage.
http://risknat.org/projet-national-c2rop/


Suivi des recherches menées dans le projet

Dans le cadre des travaux de l’Axe Aléas du projet C2ROP sur la réponse au changement climatique des chutes de blocs rares, un rapport concernant la mise en place d'une harmonisation des connaissances, le développement de méthode de reconstruction des événements passés par dendrochronogie et l'application de méthodes statistiques à la question des chutes de blocs a été livré. Le groupe de travail d’Irstea est en train de constituer une base de données géo-référencée unique sur les événements passés de la région alpine accompagnée d’une analyse descriptive et d’une contextualisation météorologique, climatique et environnementale, dans l’objectif de définir une méthode de reconstruction des événements passés utilisant les arbres comme bio-indicateurs, particulièrement utile dans le cas d’un manque d’information historique. Un site d’étude à proximité de Grenoble a été étudié et les blessures des arbres sont en cours d’analyse. Une application de la statistique des extrêmes sur les chutes de blocs a commencé à être appliquée sur des données expérimentales de laboratoires et des données réelles in situ. La prochaine étape consiste à y ajouter des variables climatiques.
Lettre d’information n°4, février 2018 (C2ROP)



 
Projet CDP Risk@Univ. Grenoble-Alpes

CDP RiskLe projet RISK est financé par le "Cross Disciplinary Program (CDP) de l’Initiative d’Excellence (IDEX) Université Grenoble Alpes. Il fédère une centaine de chercheurs issus de 15 laboratoires de recherche grenoblois et d’Auvergne-Rhône-Alpes rassemblant des compétences interdisciplinaires (Sciences Humaines et Sociales, Sciences de l’Information et des Systèmes, Géosciences et Sciences de l’Ingénieur) pour développer de nouveaux outils de connaissance et de gestion des risques et des crises dans des territoires vulnérables.
S’inscrivant dans les objectifs du cadre international de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), le projet RISK est structuré autour de 4 groupes d’activités portant sur :
1) la gouvernance et la gestion des risques pour le développement durable,
2) la collecte et le traitement de données hétérogènes pour la modélisation des aléas et des enjeux,
3) l’évaluation des risques et l’aide à la décision,
4) la mise en place d’un Institut des risques.
Impliqué depuis la phase de montage du projet, le PARN y participe pour assurer l’interface avec les territoires alpins, et tout particulièrement la Métropole Grenoble Alpes qui souhaite déployer des outils de gestion innovants dans le cadre de sa stratégie de résilience territoriale. A cette fin, le PARN centralise les propositions et demandes des chercheurs en matière de données concernant le territoire métropolitain.
Page du projet sur le site du PARN

CDP Risk GrenobleLa réunion de lancement du CDP RISK s’est tenue le 5 avril 2018 sur le campus universitaire de Grenoble. Les présentations effectuées lors de cette journée sont consultables sur le site internet du projet.
Parmi les acteurs opérationnels observateurs du projet, le responsable de la Mission Risques de Grenoble-Alpes-Métropole (Vincent Boudières) a présenté sa stratégie de résilience territoriale en cours de déploiement, dans le cadre de l’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), avec l’appui du PARN, ainsi que les problématiques et les besoins spécifiques de la collectivité en matière de gestion des risques, auxquels le projet RISK peut contribuer à répondre.
A l’invitation du coordonnateur du projet, le PARN a présenté ses objectifs, projets et interactions avec les acteurs opérationnels, à travers un panorama des dynamiques de recherche et de coopération territoriale en matière de gestion intégrée des risques naturels sur le massif alpin, avec un focus sur les projets CIMA-POIA et Interreg du réseau Science-Décision-Action.
Présentation Kick-Off Meeting CDP Risk (PARN)
Actualités institutionnelles
Commission Européenne

Commission EuropéennePour le prochain budget à long terme de l'Union Européenne pour la période 2021-2027, la Commission a proposé d'augmenter le financement en faveur de l'environnement et de l'action pour le climat, afin de faire du budget de l’UE un « facteur de durabilité ».
L'action pour le climat est ainsi désormais intégrée dans tous les grands programmes de dépenses, en particulier dans la politique de cohésion, le développement régional, l'énergie, les transports, la recherche et l'innovation, la politique agricole commune, ainsi que dans la politique de développement de l'UE.
Au total, la Commission propose d'augmenter de près de 60 % le financement du programme LIFE pour l'environnement et l'action pour le climat, avec un budget de 5,45 milliards d'euros entre 2021 et 2027, dont 0,950 milliards d’euros sur le volet atténuation et adaptation du changement climatique. Le nouveau programme LIFE se caractérise par une attention accrue portée à l’énergie propre, à la protection de la nature et à la biodiversité, un soutien continu à l’économie circulaire et à l’atténuation du changement climatique, ainsi qu’une approche souple et simplifiée.
Pour mettre en œuvre l’accord de Paris et concrétiser l’engagement en faveur des objectifs de développement durable des Nations unies, au moins 25% des dépenses de l’UE devraient ainsi contribuer aux objectifs climatiques.
Budget à long terme de l’UE 2021-2027 (actualité ec.europa.eu)
Durabilité, protection de l’environnement et action climatique (factsheet)




Convention Alpine

Alpine Convention

Alpine Climate Board

Mis en place en 2016 à l'occasion de la XIVe Conférence alpine, le Comité consultatif sur le climat alpin de la Convention alpine a été établi « afin de regrouper les initiatives et les contributions sur le changement climatique existant dans les Alpes et d'avancer des propositions pour l'établissement d'un système concret d'objectifs de la Convention alpine dans la perspective d'un «espace alpin climatiquement neutre, en accord avec les objectifs européens et internationaux ».
Ce comité a publié un document de synthèse établi par le Secrétariat Permanent avec le support des délégations suisse et autrichienne de la Convention, présentant un inventaire des initiatives dans le domaine de l’action climatique dans les pays alpins, comme base pour définir les activités du Comité sur le climat alpin.
La Convention alpine a aussi édité un support d'information en 5 langues sur les impacts du changement climatique dans les Alpes.
Synthesis report: Stock-taking as basis for defining activities of the Alpine Climate Board
Climate change: How it affects the Alps and what we can do. 5 pp. | FR


Présidence française de la Convention Alpine 2019-2020

Succédant à la Présidence Autrichienne de la Convention Alpine depuis octobre 2016, c'est la la France qui en assurera la Présidence à compter de mai 2019 jusqu’à fin 2020.



Stratégie macro-régionale de l’UE pour la Région Alpine (SUERA)

EUSALP

La Stratégie Macrorégionale de l’UE pour la Région Alpine (SUERA) est un dispositif de coopération territoriale européenne renforcée, visant à faire converger les initiatives pour traiter des problèmes communs rencontrés au sein de la macrorégion alpine en contribuant à sa cohésion économique, sociale et territoriale.

Après la Slovénie en 2016 et l’Allemagne (land de Bavière) en 2017, c’est l’Autriche (land du Tyrol) qui a assuré la Présidence tournante de la SUERA en 2018, avant l’Italie en 2019 puis la France en 2020.

Au titre de son expérience d’interface pour la prévention des risques naturels et l’adaptation au changement climatique, le PARN a été désigné fin 2016 par le Commissariat de Massif des Alpes du CGET, pour représenter les acteurs français des risques naturels dans le Groupe d’Action 8 (GA8) de la SUERA : « Améliorer la gestion des risques et mieux gérer le changement climatique, notamment par la prévention des risques naturels de grande ampleur ».

Informations sur le site du PARN

Retour sur les rencontres intéressant le GA8 en 2017 et 2018 :



Rencontres institutionnelles de la SUERA

EUSALP Bayern 2017La 1ère Assemblée Générale de la SUERA s’est tenue le 13 février 2017 à Rottach-Egern. A cette occasion, la Présidence Bavaroise a réaffirmé ses priorités politiques dans la mise en place de la SUERA, notamment concernant le Groupe d’Action 8
« Améliorer la gestion des risques et mieux gérer le changement climatique, notamment par la prévention des risques naturels de grande ampleur », dont elle est chef de file avec l’Autriche. Les États et régions membres de la SUERA ont arrêté le programme de travail 2017.

 
Programme de la Présidence bavaroise EUSALP 2017Les priorités politiques et le programme de travail de la présidence Bavaroise approuvés par l’assemblée générale pour 2017 ont été présentés dans un document publié par le Ministère bavarois de l’Environnement et de la Protection des consommateurs de l’État de Bavière. Ce document, disponible en français, présente les thèmes principaux et les mesures de mise en œuvre dans chaque groupe de travail, à travers un certain nombre d’initiatives phares. Les priorités et les actions concrètes présentées dans ce document concernant la prévention des risques naturels sont reproduites sur le site du PARN.

Par ailleurs, les hauts représentants des États et régions ont adopté une Déclaration commune sur la SUERA et appelé à une prise en considération adéquate des stratégies macro-régionales dans les politiques correspondantes de l’UE au-delà de 2020. Le représentant du Gouvernement français,
Jean-Luc Combe (préfet, directeur du Développement des capacités des territoires au CGET), a relevé l’engagement politique de la France pour les zones de montagne, notamment dans le cadre de la loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne, adoptée en décembre 2016 (cf. Lettre ACR N°5, p. 6).
 
MunichLe 1er Forum Annuel de la SUERA, couplé à la 2ème Assemblée Générale, s’est déroulé à Munich les 23 et 24 novembre 2017. Ce premier forum public associait des rencontres bilatérales, des conférences plénières et des ateliers thématiques, ainsi qu’une exposition grand public comportant des stands des 9 groupes d’action de la SUERA, de la Commission Européenne, du programme Espace Alpin, ou encore de la Convention alpine. Cet important moment d’échanges a réuni de nombreux participants (> 580 inscrits), représentants européens, nationaux et régionaux des 7 pays alpins, afin de dresser un premier bilan de la mise en œuvre de la Stratégie, de présenter les actions en cours et de réfléchir collectivement au futur des stratégies macro-régionales après 2020.
 
L'Assemblée Générale, composée des représentants des Gouvernements et des exécutifs régionaux, s’est  réunie pour assurer le passage de la présidence bavaroise à celle du Tyrol en 2018. Ses membres ont plaidé pour une meilleure intégration des stratégies macro‐régionales dans le cadre des politiques de l’Union européenne après 2020.
 
InnsbruckLa conférence de lancement de la Présidence tyrolienne de la Stratégie macro-régionale de l’UE pour la Région Alpine (SUERA) en 2018 s’est tenue le 7 février à Innsbruck. La Présidence tyrolienne 2018 a mis l’accent sur les thèmes de la gouvernance dans la région alpine, l’implication citoyenne et la communication. La gestion intégrée des risques naturels a été désignée par la Présidence tyrolienne parmi les objectifs spécifiques de son programme, dans le cadre du Groupe d’Action 8 (GA8) sur la gouvernance de la gestion des risques et de l’adaptation au changement climatique, auquel contribue le PARN.
EUSALP Annual Forum 2018Le 2ème Forum annuel de la SUERA s’est tenu les 20 et 21 novembre 2018 à Innsbruck. Ce moment de rencontre et d’échanges en sessions plénières et en ateliers thématiques fut l’occasion de bénéficier d’un panorama sur les dynamiques régionales et européennes en cours dans l’espace alpin sous l’impulsion de la Stratégie européenne pour la région alpine. L'atelier n°2, en particulier, visait à discuter des solutions potentielles aux défis actuels et futurs de la gestion des risques de catastrophes naturelles dans un climat changeant, pour assurer un développement durable des territoires alpins pour les générations futures, sous la forme d'un jeu expérimental modéré avec les décideurs, les scientifiques et les jeunes participants.


Réunions du Groupe d'Action 8 de la SUERA

EUSALP AG8Depuis 2016, les membres du Groupe d’Action 8 (GA8) de la SUERA travaillent sur la gouvernance de la gestion des risques majeurs et de l’adaptation au changement climatique, à l’échelle de la Région Alpine.
En tant que membre de ce Groupe d’Action, représentant des acteurs français de la gestion des risques naturels sur mandat du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET, coordinateur national), le PARN (Benjamin Einhorn) a participé aux réunions suivantes du GA8 :
  • EUSALP AG8 Group Zugspitze3ème réunion du GA8, Zugspitze (Bavière), 15-16 mars 2017 dans les locaux de la station de recherche en environnement de Schneefernerhaus, au Zugspitze. Cette réunion avait pour objet de faire le point sur les activités du plan d’action 2017 du GA8, puis d’entamer les travaux sur « la gouvernance des risques naturels » (thématique n°1 du plan d’action), via des échanges en ateliers sur les pratiques respectives des différents pays alpins en matière de gestion des risques naturels. Cette rencontre a de plus été l’occasion de présenter un certain nombre de projets en cours connexes à la SUERA, en particulier les projets Espace Alpin AlpGov et GoApply, ainsi que le VAO.
     
  • EUSALP AG8 Field Trip4ème réunion du GA8, Innsbruck, 19 septembre 2017 : Cette réunion a permis de faire un point d’avancement sur les travaux engagés : (i) sur les profils nationaux de « gouvernance des risques naturels » mis au point par les représentants des différents pays alpins sur la base du travail collectif engagé lors de la précédente réunion du GA8 ; (ii) sur une définition commune et une analyse de la gouvernance de la gestion du « risque résiduel » et des « cas de surcharge » dans les différents pays alpins (deuxième  thématique phare du programme de travail du GA8), avec notamment la contribution de l’European Academy Bozen/Bolzano (EURAC) en charge d’une enquête sur ces sujets. Les présentations et les échanges au cours de cette réunion ont également porté l’avancement des projets AlpGov et GoApply, en particulier la plateforme CAPA: Climate Adaptation Platform for the Alps (en cours d’implémentation), ainsi qu’une étude sur la gouvernance des risques naturels dans les pays de la Macro-région Alpine. Cette réunion s’est poursuivie l’après-midi par une excursion dans une vallée tributaire de l’Inn (rivière Melach), où des exemples concrets de mesures de protection, à la fois structurelles et biologiques, ont été présentés.
     
  • Piran5ème réunion du GA8, Piran (Slovénie), 12-13 avril 2018. Les travaux ont porté sur un partage d’information sur différents projets en cours et sur divers événements liés au GA8, un partage d’expérience sur des exercices d’auto-évaluation des risques par les collectivités en Autriche et en Allemagne en lien notamment avec la Directive Inondation de l’Union Européenne, les résultats d’une étude menée par EURAC dans le cadre du GA8  sur « le risque résiduel et les cas de surcharge » qui analyse dans les différents pays alpins la prise en compte des événements dépassant les capacités des systèmes et mesures de protection existants, les travaux de « cartographie multi-niveaux » de la gouvernance de l’adaptation au changement climatique dans les pays alpins menés dans le cadre du projet Espace Alpin GoApply, une présentation de la plateforme CAPA (Climate Adaptation Platform for the Alps), base de connaissance pour les décideurs et les praticiens sur les projets de coopération territoriale en matière d’adaptation au changement climatique dans l’Espace Alpin, ainsi que des travaux en sous-groupes concernant l’évaluation et l’élaboration de recommandations en matière de gouvernance de la gestion des risques naturels dans les pays alpins.
 
Projets connexes au GA8
 
Manifestations organisées dans le cadre du GA8 de la SUERA

Riskio Policy Dialog 2017Le 4ème « Dialogue sur la politique des risques » du 1er décembre 2017 à Vienne, organisé chaque année par le Centre de contrôle des avalanches et des torrent en collaboration avec l’Université des ressources naturelles et des sciences de la vie et l’Université de Vienne, a traité des conséquences des événements extrêmes de ces dernières années et discuté des stratégies d’adaptation adéquates. Le résumé politique présente un programme en 12 points, dont le PARN a mis à disposition une traduction en français.
VAOLe 4ème symposium international de l’Observatoire Virtuel Alpin (VAO) organisé par l’OSUG à Grenoble s’est déroulé du 13 au 15 mars 2018. Le VAO a pour objectif de « mettre au point un observatoire alpin virtuel qui rassemble des centres de recherche alpins et contribue à améliorer les prévisions et les efforts communs de recherche sur l'adaptation au changement climatique dans des domaines tels que l’atmosphère, l’environnement alpin et le bilan hydrique ». Le VAO vise ainsi à fournir une aide à la décision pour contribuer à mieux équilibrer les intérêts économiques, sociaux et environnementaux de manière durable. C’est pourquoi le VAO fait partie de la SUERA et de la Convention alpine.
 
VAO Principles
 
À l’invitation des organisateurs et à la demande du CGET en tant que représentant du GA8, le PARN a délivré un mot d’accueil sur la contribution du VAO aux objectifs de la SUERA.
Welcome note (PARN)
 
European Forum Alpbach 2018Les membres du Groupe d’Action 8 (GA8) de la SUERA étaient invités à participer à une rencontre d’experts sur le thème de la coopération en matière de gestion des risques naturels le samedi 18 août à Alpbach dans le Tyrol autrichien, organisée par la Présidence Tyrolienne de la SUERA. Cette rencontre s’est déroulée lors des « Journée du Tyrol » qui se tenaient du 17 au 19 août, dans le cadre du Forum Européen Alpbach 2018, organisé cette année du 15 au 31 août sur le thème « Diversité et Résilience ».
Le PARN a participé à ces trois journées, ponctuées de présentations et de débats entre experts régionaux et transnationaux politiques et scientifiques sur le thème de la gestion des risques naturels dans le contexte du changement climatique.
EUSALP Expert Event  / European Forum Alpbach 2018 (PARN)


Publication du Groupe d'Action 8 de la SUERA
 
EUSALP Report Beyond the expectedUne étude réalisée par EURAC Research avec le soutien du GA8 de la SUERA a examiné les concepts de risque résiduel et de cas de surcharge et leur prise en compte actuelle dans la gouvernance des risques naturels des risques alpins. Le rapport final et le document de position qui issus de cette étude présentent 1) des recommandations concrètes et 2) des exemples de bonnes pratiques pour les décideurs et les décideurs, ainsi que pour les populations affectées dans tous les pays alpins.
« Malgré des investissements importants dans les mesures de protection contre les risques naturels au cours des dernières années, des dommages importants continuent de se produire. Une des raisons de ces dommages est que les événements extrêmes peuvent dépasser les mesures de protection existantes car leur intensité peut être supérieure à celle pour laquelle les mesures de protection ont été conçues. D’autres raisons expliquant les dommages sont la densité de population qui a récemment augmenté et l’accumulation d’actifs et d’établissements humains dans les zones à risque. En raison de ces circonstances, les risques résiduels et les cas de surcharge doivent être pris en compte dans les activités de gestion intégrée des risques ».
Rapport final de l’étude et document de politique (EUSALP)




Deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) pour la période 2018-2022

MTESLe deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) pour la période 2018-2022 a été publié jeudi 6 décembre 2018. Son objectif : mieux préparer la société française au changement climatique, en incluant les principaux secteurs de l’économie comme l’agriculture, l’industrie, le tourisme… et les milieux naturels.
Le PNACC2 se distingue ainsi par une plus grande implication des acteurs territoriaux, une attention forte portée à l’outre-mer, l’implication des grandes filières économiques et la priorité donnée aux solutions fondées sur la nature partout où cela a du sens.
Texte et fiches thématiues du PNACC2



Schéma Interrégional du Massif des Alpes (SIMA)

Dans le cadre de la mise à jour du Schéma Interrégional du Massif des Alpes, réalisée par l’Agence Alpine des Territoires (AGATE) pour le compte du CGET en 2017, le PARN a contribué à la réflexion sur la sélection et l’interprétation des données relatives au niveau d’’exposition des communes (nombre d’aléas) et aux dommages et pertes causés par ces aléas indemnisés par le régime des catastrophes naturelles (nombre d’arrêtés CatNat) pour l’actualisation du chapitre du SIMA consacré aux risques naturels. Les données disponibles montrent un nombre accru d’aléas naturels par commune au cœur du massif qui illustre le caractère multirisque des territoires alpins.
 
Carte CatNat Alpes 1982-2017

Les arrêtés de catastrophes naturelles se concentrent quant à eux essentiellement dans les vallées plus densément peuplées et dans les centres urbains des Alpes du Nord (Haute-Savoie, Savoie, Isère) et des Alpes-Maritimes. Ces données sont trop hétérogènes pour permettre des analyses approfondies à l’échelle du massif, car elles ont été collectées au niveau communal en utilisant des typologies d’aléas différentes avant d’être agrégées au niveaux départemental (DDT) puis régional (DREAL). Cette analyse souligne le besoin transversal de constituer des bases de données harmonisées par-delà les frontières administratives, sur les risques naturels comme sur les autres secteurs de la gestion et de l’aménagement durable du territoire.



Comité de massif des Alpes

Pour préparer le programme de travail de la Présidence française de la Convention Alpine en 2019-2020 et de la SUERA en 2020, le Comité de massif a mis en place un Groupe de travail international, chargé de coordonner les travaux des différents groupes de travail et commissions du comité.
Comité de massif des AlpesCe groupe de travail est composé de représentants des différentes parties prenantes (Etat, Régions, associations) de la gouvernance du massif, dont quatre référents politiques élus régionaux :  M. Nicolas ÉVRARD, maire de Servoz, président de l’association européenne des élus de la montagne. - Mme Chantal EYMÉOUD, vice-présidente déléguée aux entreprises, à l'artisanat et à l'économie  de  montagne  du  Conseil  régional  Provence-Alpes-Côte  d’Azur,  maire  d’Embrun - Mme  Anne-Marie  FORGEOUX,  président  de  la  commission  massif  alpin  du  conseil  régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, maire du Monêtier-les-Bains - M.  Eric  FOURNIER,  vice-président  délégué  à  l'environnement,  au  développement  durable,  à  l'énergie  et  aux  Parcs  naturels  régionaux  du  conseil  régional  Auvergne-Rhône-Alpes, maire de Chamonix.
Le PARN a participé à la réunion constitutive de ce groupe, qui s’est tenue le 11 septembre 2018 à Irstea Grenoble.
Lettre d’information N°5 du CGET sur la SUERA, Juin 2018



Politiques régionales

Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Région SUDLe nouveau Plan climat de la Région SUD/Provence-Alpes-Côte d’Azur a été adopté par les conseillers régionaux lors de l’assemblée plénière du vendredi 15 décembre 2017. Il s’inscrit à la suite des accords de Paris, dans une démarche globale du pacte mondial pour l’environnement, dont la Région SUD veut être un territoire moteur. Ce Plan climat est doté de 400 M€ pour 2018, soit plus de 20 % du budget d’intervention de la Région, et cette part atteindra 30% en 2019. Il comporte 100 initiatives réparties autour de cinq axes : « Cap sur l’éco-mobilité » ; « Une région neutre en carbone », « Un moteur de croissance » ; « Un patrimoine naturel préservé » ; et « Bien-vivre en Provence-Alpes-Côte d’Azur ».
L’axe 4 du plan d’actions comporte des mesures pour mieux prévenir les risques, notamment un grand plan sur la prévention des incendies, des missions de coordination des politiques de gestion de l’eau, ainsi qu’un programme régional sur l’hydraulique agricole. Par ailleurs, la Région met en place un Comité de Concertation Régionale sur les Risques (C2R2), qui offrira un cadre de concertation permettant de recueillir la parole des acteurs de la région afin de prendre en considération les problèmes rencontrés sur l’ensemble de la chaîne de gestion du risque, depuis la prévention jusqu’au retour d’expérience de la gestion de crise, dans une approche multirisque.
Le Plan Climat (Région SUD/PACA)
► Une COP d’avance : le Plan Climat de la Région PACA (RRGMA)

 
Région Auvergne-Rhône-Alpes

Région AuRALa Région Auvergne-Rhône-Alpes a adopté une nouvelle Stratégie « Environnement – Énergie », lors de l’assemblée plénière du conseil régional des 14 et 15 juin 2018, dans l’objectif de « répondre aux défis énergétiques, à l’urgence climatique et à la nécessité de préserver la biodiversité ». Cette stratégie, dotée d’un budget de 200 M€, se décline autour de 5 axes principaux : l’énergie ; les déchets et l’économie circulaire ; la qualité de l’air ; la biodiversité et l’adaptation aux changements climatiques. L’axe « Climat » vise à intégrer les conséquences du réchauffement climatique dans toutes les actions régionales et à accompagner les territoires dans leur adaptation aux impacts du changement climatique, notamment au niveau des risques naturels et de la gestion des conflits d’usage pour la ressource en eau. Cet accompagnement des territoires se traduira par : le lancement d’un appel à Manifestation d’intérêt « stratégies d’adaptation et résilience des territoires », le lancement d’un appel à projet pour développer des méthodes et techniques alternatives de protection et la poursuite de l’indemnisation en cas de catastrophes naturelles.
Actualité, dossier de presse et délibération




Comité de Pilotage GIRN & SDA

COPIL GIRN & SDA Valence 2018Le Comité de Pilotage des opérations GIRN et SDA organisé par le PARN le 17 juillet 2018 à Valence a réuni les partenaires financeurs - les Régions Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) et SUD/Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et le CGET -, les partenaires associés - la DREAL PACA et le service ONF-RTM (Direction technique nationale).
Cette réunion a permis de partager et d’échanger sur les politiques publiques régionales, interrégionales nationales et européennes en matière de gestion des risques naturels alpins, l’état d’avancement des programmes d’actions territoriaux et des projets scientifiques financés par la CIMA et le FEDER-POIA pour développer la gestion intégrée des risques naturels dans le massif alpin, ainsi que les projets en incubation et les perspectives de projets nouveaux (voir ci-dessus : projets GIRN et SDA).


 
Appel à projets pour les territoires alpins

Appel à propositions CIMA-POIA
 
Logo L'Europe s'engage dans le Massif AlpinLe dernier appel à projets de l’Objectif Spécifique 4 du Programme Opérationnel Interrégional du Massif des Alpes (POIA) sur les risques naturels a été ouvert au cours de l'année 2018. L’Objectif Spécifique OS4 du POIA accompagne l’élargissement territorial de la « Gestion Intégrée des Risques Naturels » (GIRN) sur le massif Alpin par l’émergence de nouveaux territoires supports dits « Territoires Alpins de Gestion Intégrée des Risques Naturels » (TAGIRN) en appuyant le financement d’une ingénierie d’animation locale spécifique et la mise en œuvre de plans d’actions adaptés.

Le POIA 2014-2020 peut être mobilisé pour financer trois types 3 types d’actions :
  1. des actions de mise en œuvre des démarches locales de gestion intégrée des risques naturels,
  2. des actions interrégionales d’animation, de sensibilisation et de mise en réseau pour une meilleure gestion des risques naturels,
  3. des projets de recherche-action visant l’amélioration des connaissances, techniques et organisations au sein des politiques locales de gestion des risques naturels de montagne.
Pour ces trois types d’actions (démarches locales de GIRN, actions interrégionales d’animation, sensibilisation et réseau, et projet de recherche-action) le montage de projets multi-partenariaux était admis, avec quatre partenaires maximum plus le chef de file, sous réserve de l’accord de l’Autorité de Gestion.
Cet appel à proposition s'est clôturé le 7 décembre 2018.

Dossier de candidature (à télécharger sur le site « L'Europe en PACA »)


Appel à propositions STePRiM

MTESSuite au lancement en 2017 de l'appel à projet « Stratégie territoriale pour la prévention des risques en montagne » par le Ministère de l'Environnement, un nouvel appel à projets STePRiM est en préparation et sera publié prochainement.
Actualités et ressources du réseau
Actualités des partenaires

EEAL’agence Européenne de l’Environnement (AEE) a publié un rapport sur l’évaluation des risques et des changements climatiques en Europe (avril 2018). Ce rapport analyse la manière dont les pays membres de l'Union européenne ont évalué les risques liés au changement climatique et ont développé des politiques d'adaptation pour faire face aux effets des vagues de chaleur, des inondations, des sécheresses et des tempêtes.

ONERCLa version complète du rapport 2017 de l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC) sur les travaux préparatoires consacrés au 2e Plan national d’adaptation au changement climatique pour la France (PNACC 2) est disponible sur le site du Ministère de la transition écologique et solidaire.
Par ailleurs, l'ONERC a mis à jour ses indicateurs climatiques. Une grande partie des 28 indicateurs du changement climatique décrivant l’état du climat et ses impacts a été mise à jour. Chaque indicateur bénéficie d’une page spécifique présentant, outre sa définition, sa méthode de calcul et sa fiabilité, les analyses des contributeurs, les données et les illustrations.
En décembre 2018, l’ONERC a aussi publié un rapport thématique sur les événements météorologiques extrêmes dans un contexte de changement climatique. Ce rapport est à retrouver sur le site de l’ONERC.

ORECCLe rapport publié par l’ORECC en août 2017 propose un état des connaissances sur les effets du changement climatique sur les risques en montagne liés aux mouvements de terrain et aux avalanches de neige en territoires de montagne.

AGATELe bilan climatique de l'Agence Alpine des Territoires (AGATE, ex ASADAC-MDP) pour l'année 2018 (année la plus chaude jamais enregistrée) est disponible sur leur site internet.
A noter par ailleurs : le bilan climatique hivernal caractérise l'hiver 2017-2018 comme l’hiver le plus pluvieux depuis le début des mesures en 1959. De plus, on note un enneigement sans précédent depuis le début des années 1980, exception faite de l’année 2011/2012.

Educ'Alpes Pôle ClimatDans le cadre de la mise à jour du poster Educ’Alpes « ça chauffe dans les Alpes », le PARN a contribué à la réflexion pour la mise au point de la nouvelle version.
Retrouvez les ressources du réseau Educ'Alpes sur le changement climatique dans les Alpes sur le portail "Chaud pour les Alpes".
Manifestations récentes
COTITA Centre EstLe PARN a assisté à la journée « Actions et planification pour s’adapter au changement climatique », organisé par la CoTITA Centre-Est le 19 octobre 2017 à Bron, qui a réuni 70 participants issus principalement de communautés de communes ou d’agglomérations et de services de l’Etat (DDT). Plusieurs thèmes ont été abordés : les impacts et enjeux du changement climatique dans nos deux régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté, les objectifs nationaux et le futur plan national d’adaptation au changement climatique, les enjeux et attendus du volet adaptation des PCAET, les outils au service des territoires pour visualiser les impacts du changement climatique et les enjeux économiques de l’adaptation. Des retours d’expériences d’actions mises en œuvre sur les territoires (bâtiments publics, aménagement urbain, gestion de l’eau, projet de territoire). Le programme et les présentations sont disponibles en ligne sur le site de la CoTITA.

Sustainable Summits Conference 2018Du 12 au 14 juin 2018 s’est tenue la 4ème édition de la Sustainable Summits Conference à Chamonix (74). Pendant trois jours, des gestionnaires de site de haute montagne, des alpinistes, des chercheurs, des acteurs du monde associatif et des entreprises innovantes du monde entier se sont retrouvés à Chamonix. Ils ont partagé leurs expériences et ont proposé des solutions pour l’avenir des hautes montagnes autour de trois thèmes.

AFPCNLe PARN a participé à la journée d’étude de l’AFPCN consacrée à l’évolution de l’expertise sur les actions menées en regard du changement climatique le 13 juin 2018 à Paris, organisée avec l’appui du point focal français du Groupement International d’Étude sur le Climat (GIEC). Le compte-rendu de cette journée est disponible en ligne.

GREC PACALe PARN a participé au 2ème Colloque national « Adaptation des territoires au changement climatique : Risques – Ressources – Transition(s) », qui s'est tenu du 17 au 19 décembre 2018 Marseille, organisé par le Groupe régional d’experts sur le climat en région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur (GREC-SUD), en partenariat avec le Comité National Français sur les Changements Globaux (CNFCG), le conseil scientifique du programme Gestion et Impacts du Changement Climatique (GICC MEEM) et Future Earth. La plateforme OURANOS-AuRA (Sandrine Anquetin, Céline Lutoff) participe au Comité scientifique mis en place par le GREC-SUD pour l’organisation de ce colloque national.
Les actes, les présentations et des vidéos de ces journées sont disponibles sur le site du GREC-SUD.
Actualités de la recherche
Projets de recherche 

Pojet ADAMONT
ADAMONT
Les premières fiches issues du projet ADAMONT sur les impacts du changement climatique et l'adaptation en territoire de montagne, auquel le PARN a participé sont disponibles sur le site du projet. Le rapport final est maintenant disponible.
 

Articles scientifiques  
Portail Alpes-Climat-Risques
Cette lettre d’information est éditée par le PARN avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région SUD/Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Grenoble-Alpes-Métropole, dans le cadre de l’animation de la plateforme Alpes-Climat-Risques sur le changement climatique et les risques naturels dans les Alpes. Elle est diffusée sur le site internet du PARN et au sein de son réseau d’acteurs alpins scientifiques, techniques, institutionnels et territoriaux.
Avec le soutien de :
Pôle Alpin Risque Naturels
Adresse postale : Bâtiment OSUG D - CS 40 700 - 38058 Grenoble cedex 9
Adresse géographique : Bâtiment OSUG D - 122 rue de la Piscine Domaine Universitaire - 38 400 Saint-Martin-d'Hères

Contact : Tél. 04 76 63 51 33  | 
risknat@univ-grenoble-alpes.fr
Pôle Alpin d’études et de recherche pour la prévention des Risques Naturels (PARN)
PARN - LinkedIn
Lettre Alpes-Climat-Risques
Modifiez vos préférences  |  Désabonnement






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
PARN · Bâtiment OSUG D 122 rue de la piscine · Domaine universitaire · Saint Martin d’Hères 38400 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp