Réf. ONERC 2004 - R

Référence bibliographique complète
Collectivités locales et changement  climatique : Etes-vous prêts ? Un guide pour l’adaptation à  l'attention des collectivités locales. ONERC (Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique). Paris : ONERC, 2004, 11 p.

Mots-clés
Changements climatiques, France métropolitaine, action gouvernementale, recommandations thématiques.

Organismes / Contact
Partenaires
Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC) 
Ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables
20, avenue de Ségur 75302 Paris 07 SP ; Fax : +33 1 72 98 26 34
Document en ligne
 

Principaux rapports scientifiques sur lesquels s'est appuyé le rapport
Rapport d'évaluation 2001 GIEC ; Dufresne et al, 2002.
Document fortement inspiré d'un document édité par le UK Climate Impact Progamme : Climate change and local communities. How prepared are you ?

(1) - Paramètre(s) atmosphérique(s) modifié(s)
(2) - Elément(s) du milieu impacté(s)
(3) - Type(s) d'aléa impacté(s)
(3) - Sous-type(s) d'aléa
Températures et précipitations      Inondations, tempêtes, sécheresse  

Pays / Zone
Massif / Secteur
Site(s) d'étude
Exposition
Altitude
Période(s) d'observation
France métropolitaine         1961-1990  

(1) - Modifications des paramètres atmosphériques
Reconstitutions
 
Observations
En France, l’augmentation de température observée en moyenne a été de 1 °C au cours du 20ème siècle, et l’on y observe à la fois moins de gelées et des vagues de chaleur importantes.
Modélisations
Le modèle climatique couplé de l’Institut Pierre-Simon Laplace projette, pour le scénario A2, une augmentation d’environ +3°C de la température globale moyenne annuelle à la surface de la planète à échéance 2100. Sur la France métropolitaine, l’augmentation, toujours de cette température moyenne annuelle, serait plus importante, de l’ordre de 4 à 5 °C. La canicule observée en 2003 n’avait pratiquement aucune chance de se produire dans le cadre des conditions climatiques de la fin du XIXème siècle, alors qu'elle correspondra à des étés normaux à la fin du siècle actuel.

Voir cartes d'évolution du climat en France à partir du modèle ARPEGE Climat pour le scénario A2 du GIEC (modélisation de contrôle pour la période 1970-2000 et simulation pour période 2070-2100) concernant :
les températures moyennes hiver (décembre, janvier, février) et été (juin, juillet, août) ;
les pécipitations journalières moyennes pour l'hiver et l'été ;
la fréquence des jours au cours desquels la température dépasse 35°C en été (hors des régions de haute montagne).
Hypothèses
La modification du régime des précipitations variera selon les régions. En France il devrait pleuvoir davantage qu’actuellement l'hiver et moins l'été. L'enneigement et l'état des glaciers évolueront. Les scientifiques s’accordent également à dire que certaines manifestations climatiques extrêmes comme les vagues de chaleur, ou même les périodes de sécheresse seront plus fréquentes en France. Si leurs avis demeurent plus partagés pour ce qui concerne l’évolution des phénomènes extrêmes de plus petites dimensions, comme les tempêtes, les cyclones ou les orages, la probabilité d’une multiplication et d’une aggravation de ces phénomènes n’est pas exclue.

Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
 

(2) - Effets du changement climatique sur le milieu naturel
Reconstitutions
 
Observations
 
Modélisations
 
Hypothèses
 

Sensibilité du milieu à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
   

(3) - Effets du changement climatique sur l'aléa
Reconstitutions
 
Observations
 
Modélisations
 
Hypothèses
Risque plus élevé d'inondation ou d'érosion pour des développements en zone inondable.
Des hivers plus humides et l'aggravation des tempêtes favoriseront l'humidité.
Intensité accrue des précipitations, affectant les bas-côtés et les piles de pont, et apportant davantage de débris dans les caniveaux.

Paramètre de l'aléa
Sensibilité du paramètres de l'aléa à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
 
 

(4) - Remarques générales
 

(5) - Préconisations et recomandations
Destinataires et portée du rapport
Elus locaux (approche thématique des impacts possibles : Planification politique, logement et bâtiment, transports et réseaux, santé et services sociaux, services environnementaux et information au public).
Types de recommandations et / ou préconisations
L’une des priorités les plus urgentes dans le cadre de l’adaptation concerne les domaines de la planification et du développement des grandes infrastructures, comme les nouveaux bâtiments et les réseaux de transport. Le coût de l’adaptation au changement climatique sera réduit au minimum si l’adaptation est prise en compte dès à présent dans les cas suivants :
lors de l’amélioration ou de l’extension d’infrastructures ;
quand le moment vient de réexaminer des plans antérieurs ;
à l’occasion d’un examen sous l’angle du développement durable ;
avant que la collectivité ne soit obligée de réagir à un événement soudain ou à la suite d’une augmentation des coûts d’entretien.

S'assurer que la planification prend en compte les tendances futures pour les inondations. Examiner les options possibles pour la gestion des inondations, par exemple la mise en place de protections appropriés et durables ou l'éventualité de situer les zones de développement en dehors des zones de risque élevé.
    
Inclure des aménagements paysagers pouvant absorber l'eau en excés.
    
S'assurer que les procédures d'urgences et les équipements sont suffisant pour faire face à l'augmentation des risques identifiés.
    
Examiner la possibilité de limiter les développements de nouveaux logements en zone inondable, encourager les mesures de défense ou la résistance aux inondations des bâtiments existants.
    
Examiner les possibilités de protection contre les inondations, ou changer de lieu.
    
Renforcer la surveillance et l'entretien des bas-côtés et des piles de pont, ainsi que le nettoyage des caniveaux, afin d'éviter les engorgements.