Réf. Moirat et Nedellec 2003 - R: BRGM

Référence bibliographique complète
MOIRAT D., NEDELLEC J.L. Mouvement de terrain d'ampleur survenu en décembre 2002 dans le bassin versant du Nant des Pères (commune de Sixt-Fer-A-Cheval, Haute Savoie) : Avis et recommandations. BRGM, 2003, RP-52474-FR, 35 p.

Mots-clés
Mouvement de terrain, effondrement rocheux, lave torrentielle, facteurs de contrôle, Sixt-Fer-A-Cheval.

Organismes / Contact
Partenaires
BRGM Rhône-Alpes 151, Boulevard Stalingrad 69626 Villeurbanne cedex
Tél. 04 72 82 11 50 - Fax 04 72 82 11 51
 

Principaux rapports scientifiques sur lesquels s'est appuyé le rapport
Rapports des services RTM 74

(1) - Paramètre(s) atmosphérique(s) modifié(s)
(2) - Elément(s) du milieu impacté(s)
(3) - Type(s) d'aléa impacté(s)
(3) - Sous-type(s) d'aléa
    Mouvements de terrain, crues torrentielles Affaissement en masse, laves torrentielles

Pays / Zone
Massif / Secteur
Site(s) d'étude
Exposition
Altitude
Période(s) d'observation
France / Haute-Savoie Massif des Aiguilles Rouges Bassin versant du Nant des Pères (commune de Sixt-Fer-A-Cheval)   910-2800 m 2002 - 2003

(1) - Modifications des paramètres atmosphériques
Reconstitutions
 
Observations
 
Modélisations
 
Hypothèses
 

Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
 

(2) - Impacts du changement climatique sur le milieu naturel
Reconstitutions
 
Observations
 
Modélisations
 
Hypothèses
 

Sensibilité du milieu à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
   

(3) - Impacts avérés ou potentiels du changement climatique sur l'aléa
Reconstitutions
 
Observations
Le 16 décembre 2002, un mélange de roches et de neige a emprunté le talweg du Nant des Pères et s'est arrêté à la cote + 1000 m. Ce dépôt, estimé entre 200 et 300 000 m3 et d'une épaisseur apparente de 25 m, a totalement obstrué le lit du torrent du Nant des Pères.

Ce mouvement, apparemment amorcé dés 1997, s'est initié entre les altitudes + 2800m et + 2400 m dans une zone très fracturée (deux familles principales de discontinuités), fortement inclinée et marquée par un tassement de versant (recul glaciaire) et la présence d'un éventuel glacier résiduel sous le tapis d'éboulis encore en place. Une dalle de calcaire oxfordien, fracturée vers +/- 2600 m, a été décapée de son tapis d'éboulis. La coulée constituée d'éboulis, de blocs calcaires, de neige et de glace, s'est  vraisemblablement nourrie au fil de sa descente, en mobilisant tout d'abord les éboulis accumulés en pied de pente puis en arrachant probablement des matériaux marneux et schisteux (schistes marneux et argileux) entre les cotes + 2000 m et + 1400 m. Il est ensuite très probable qu'il y ait eu, à partir de la cote + 1400 m, rupture du verrou d'accumulation de matériaux et remobilisation d'anciens dépôts, ce qui expliquerait les volumes considérables mis en jeu par rapport aux volumes initiaux provenant de la zone source.

Le 19 mai 2003, le chenal du Nant des Pères est engravé par un volume estimé à 10 000 m3.

Le 2 juin 2003, le Nant des Pères est détourné sur le Nant des Joathons. Les matériaux du dépôt de décembre 2002 sont repris. Il y a accumulation de matériaux sur la route et obstructions des ponts. Des blocs de glace de quelques m3 sont repérés dans les dépôts.

Le 17 juin 2003, nouvel engravement du chenal du Nant des Pères (lave torrentielle qui rejoint le Nant des Joathons). Le 3 juillet 2003, sont observés 3 évènements successifs dont deux clairement issus de l'amont des falaises (au total environ 35 000 m3) : dépôts sur la route (lave torrentielle), pont obstrué et blocs de glace de 200 m3 en pied de falaise.
Modélisations
 
Hypothèses
Les observations des zones amont  montrent que le versant alimentant le Nant des Pères est en évolution et qu'à court terme de nouveaux effondrements rocheux en masse vont survenir. Ces départs ne vont faire qu'aggraver l'équilibre précaire des éboulis des zones de reprises qui comportent elles aussi des risques d'éboulements à court terme. Enfin ces éboulements, venant des zones amonts ou des zones de reprises, sont la source d'apports de nouveaux matériaux dans le Nant des Pères alors engravé (engravements du 19/05/03, 17/06/03, 03/07/03). Suivant leurs volumes et suivant les conditions climatiques, ces nouveaux apports de matériaux peuvent induire une lave torrentielle et une remobilisation des dépôts accumulés dans le lit du Nant des Pères entre les cotes + 1000 m et + 1400 m ; la matrice des ces dépôts étant du reste de par sa nature (glaciaire ancien entre autre) mobilisable si sa teneur en eau le permet.

On notera que du fait des modifications climatiques affectant la région, on peut craindre une augmentation de la fréquence d'occurrence des laves torrentielles, la ressource en terme de matériaux mobilisables étant loin d’être épuisée. En effet, le recul glaciaire devrait s’accentuer et les épisodes orageux violents être plus fréquents.

Paramètre de l'aléa
Sensibilité du paramètres de l'aléa à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
Facteurs de déclenchement des laves torrentielles
Facteurs favorables aux mouvements de masse sous forme de laves torrentielles dans le chenal < 1400m :

Le climat continental de montagne, généralement marqué par l'absence de longues périodes très sèches, et la pérennité de l'écoulement annuel du torrent contribuent à maintenir une teneur en eau minimale dans les dépôts. Ce facteur est favorable à la génération de laves torrentielles.
Les précipitations de forte intensité : la grande majorité des laves torrentielles sont précédées ou synchrones d'orages violents ou d'épisodes pluvieux très forts. Les plus grosses laves torrentielles sont souvent également précédées d'une période assez longue de pluies répétées favorisant l'humidification des terrains et les remontées de nappe, l'orage étant alors l'épisode déclenchant ultime.
Reconnaissance en hélicoptère avec dépose : observations de toutes les zones concernées par le mouvement de terrain au-dessus de 2000m d'altitude.

Observations complémentaires entre les altitudes 900 et 1300m dans la zone de coulée.


Analyse du mouvement et de son évolution potentielle à partir des observations de terrain, de la carte géologiques, d'une ortophotographie de 1996 et de rapports RTM.

(4) - Remarques générales
 

(5) - Préconisations et recomandations
Destinataires et portée du rapport Complément d'expertise pour la Préfecture de Haute-Savoie : diagnostic et préconisations envisagées pour la mise en sécurité du site.
Types de recommandations et / ou préconisations
En conséquence, afin de mieux évaluer le comportement du massif après l'impact des orages d'été, nous demandons que les mesures d'interdiction aux véhicules de la route accès au Plan des Lacs, et que la fermeture du camping municipal (arrêté préfectoral) soient maintenues jusqu'à nouvel ordre.
Sachant par ailleurs que les moyens d'alerte automatisés ne sont pas adaptés au contexte du site, nous recommandons de retenir des moyens de prévention plus classique basés sur un aménagement des accès aux sites à enjeux et le déplacement des équipements les plus exposés.
Quant aux mesures de prévention préconisées (curage fréquent du lit du Nant des Pères après chaque évènement, fermeture de la route d'accès au Plan des Lacs), elles devront être précisées au vu du comportement du site lors de prochains épisodes pluvieux importants.