Réf. Frei & Widmer 2007 - E

Référence bibliographique complète

FREI C., WIDMER F. Changement climatique et catastrophes naturelles en Suisse. 2007, 4 p.


Mots-clés
Changements climatiques, risques naturels, événements extrêmes, Suisse

Organismes / Contact

MeteoSchweiz, Krähbühlstrasse. 58, 8044 Zürich, T 044 256 91 11, www.meteosuisse.ch
PLANAT, Bundesamt für Umwelt BAFU, 3003 Bern, T 031 324 17 81, planat@bafu.admin.ch
Etude en ligne sur : http://www.planat.ch/ressources/planat_product_fr_811.pdf


(1) - Paramètre(s) atmosphérique(s) modifié(s)
(2) - Elément(s) du milieu impacté(s)
(3) - Type(s) d'aléa impacté(s)
(3) - Sous-type(s) d'aléa
Températures, précipitations Permafrost Crues, glissements de terrain Coulées de boue

Pays / Zone
Massif / Secteur
Site(s) d'étude
Exposition
Altitude
Période(s) d'observation
Suisse          

(1) - Modifications des paramètres atmosphériques
Reconstitutions  
Observations

Monde :
Depuis la fin du 19e siècle, la température moyenne de la Terre a augmenté de 0.8°C.

Suisse :
• Depuis le début des mesures systématiques en 1864, la moyenne annuelle de la température est montée de 1.2°C à 1.5°C dans le nord de la Suisse, et de 0.9°C environ dans le sud du pays.
• Les 15 dernières années comptent parmi les plus chaudes dans les derniers 500 ans. Les quatre années les plus chaudes ont toutes été observées après 1990.
• Au XXe siècle, les précipitations hivernales au nord des Alpes et à l’ouest du pays ont crû de 10 à 30%.

Les évènements extrêmes :
Indépendamment du changement climatique, des évènements météorologiques extrêmes sont observés avec une fréquence plus ou moins élevée durant certaines périodes. Ces fluctuations aléatoires sont particulièrement prononcées pour les évènements rares. Il est donc difficile d’identifier avec certitude d’éventuelles modifications dues au dérèglement climatique.

Les séries d’observations dont dispose la Suisse aujourd’hui ne permettent pas de conclure des changements systématiques dans la fréquence des évènements météorologiques extrêmes rares. Il faut savoir, cependant, qu’une preuve ne pourrait être apportée, au plan statistique, que dans le cas de modifications très marquées. Il n’est donc pas exclu que le dérèglement climatique ait déjà eu un impact sur l’apparition d’évènements extrêmes.

Les évènements météorologiques intenses :
Contrairement à ce qui peut être dit dans le cas des évènements météorologiques extrêmes, on constate que les évènements météorologiques intenses (qui ne causent généralement pas de dommages) ont subi des modifications systématiques, selon les séries de mesures suisses :
• Le nombre de jours particulièrement froids a diminué au fil du 20e siècle.
• La durée et l’intensité des périodes de canicule ont augmenté.
• En automne et en hiver (mais pas en été), les précipitations abondantes sont devenues plus fréquentes.

Modélisations

Dans le cas de la Suisse, on pense actuellement que l’on observera les phénomènes suivants d’ici le milieu du XXIe siècle :
• un réchauffement de 1.0 à 3.5 degrés.
• un accroissement des précipitations hivernales pouvant atteindre 20%.
• une réduction des précipitations estivales de 5 à 30%.

Hypothèses

Il faut s’attendre à ce que tant la fréquence que la survenance des évènements météorologiques extrêmes soient affectées. L’étendue et la nature des changements varieront selon le lieu et le type d’événement. Les estimations quantitatives sont encore approximatives. Au stade actuel des connaissances, on peut toutefois dire que le temps en Suisse présentera les caractéristiques suivantes :
• une raréfaction des vagues de froid et des jours de gel.
• davantage de vagues de chaleur et de périodes de sécheresse estivale.
• une fréquence et une intensité accrues de précipitations abondantes durant l’hiver.

On ne peut encore rien affirmer au sujet des tempêtes ou de la grêle, car l’influence du changement climatique sur ce genre d’événements est encore mal connue.


Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)

 


(2) - Effets du changement climatique sur le milieu naturel
Reconstitutions  
Observations
En dessous de 1300 m, les périodes avec une couverture neigeuse ont nettement raccourci.
Dans les fleuves situés au nord des Alpes, dont le bassin versant n’est pas construit, le débit de pointe a augmenté en hiver.
Modélisations
 
Hypothèses
 

Sensibilité du milieu à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
   

(3) - Effets du changement climatique sur l'aléa
Reconstitutions  
Observations
 
Modélisations
 
Hypothèses

La fréquence des catastrophes naturelles pouvant survenir en Suisse dépend de l’interaction entre les facteurs climatiques, et le contexte local. Les estimations quantitatives nécessitent en principe des analyses approfondies sur la base de modèles mathématiques. On peut cependant affirmer que le massif alpin sera de plus en plus exposé aux dangers naturels ci-après :
• Les fleuves de dimensions moyennes et grandes connaîtront davantage de crues en raison de précipitations plus importantes et de la transformation en pluie de la neige tombant sur le Plateau et dans les Préalpes.
• Il y aura un risque accru de coulées de boue et de glissements de terrain suite à l’intensification des précipitations.
• La stabilité des pentes de montagne se trouvera menacée en cas de dégel du permafrost.
• Les étés caniculaires porteront atteinte à la santé des humains et auront des incidences sur la faune et la flore.
• La sécheresse estivale affectera l’exploitation forestière et l’agriculture, la navigation fluviale et les ressources en eau.

Les modifications attendues dépassent parfois nettement les fluctuations naturelles observées jusqu’ici. Il est donc fort probable que la société les percevra clairement.


Paramètre de l'aléa
Sensibilité du paramètres de l'aléa à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
Stabilité des pentes Dégel du permafrost  
Fréquence des crues Intensification des précipitations, transformation en pluie de la neige tombant sur le Plateau et dans les Préalpes

 

(4) - Remarques générales

 


(5) - Syntèses et préconisations

L’échelle temporelle des changements climatiques attendus est comparable à celle des périodes de planification existant pour les nouveaux bâtiments, les infrastructures et les décisions d’aménagement du territoire. Il s’ensuit que le facteur météorologie-climat catastrophes naturelles sera davantage pris en compte dans les planifications, en tant que critère susceptible d’évoluer au fil du temps, particulièrement lorsqu’il s’agit de prévoir des installations pour se protéger des catastrophes naturelles.

Etant donnés les doutes qui persistent quant à l’évolution du climat, il est difficile de définir dans l’immédiat des mesures concrètes et générales. Il convient de privilégier des solutions souples qui répondent aux besoins présents et peuvent s’adapter à des exigences accrues par la suite. Mais on peut prendre dès aujourd’hui (et sans y consacrer trop de ressources) des mesures efficaces qui sont bénéfiques pour la société indépendamment du changement climatique.

Références citées :

Begert, M., et al., 2005: Homogeneous temperature and precipitation series of Switzerland from 1864 to 2000. Int. J. Climatol., 25, 65-80. [Fiche biblio]

Casty, C., et al., 2005: Temperature and precipitation variability in the European Alps since 1500. Int. J. Climatol., 25, 1855-1880. [Fiche biblio]

Schmidli, J., et al., 2002: Mesoscale precipitation in the Alps during the 20th century. Int. J. Climatol., 22, 1049-1074. [Fiche biblio]

Scherrer, S., et al., 2004: Trends in Swiss Alpine snow days: The role of local- and large-scale climate variability. Geophys. Res. Lett., 31, L13215, doi:10.1029/2004GL020255.

Frei, C., Schär C., 2001: Detection probability of trends in rare events: Theory and application to heavy precipitation in the Alpine region. J. Climate, 14, 1564-1584. [Fiche Biblio]

Jungo, P., et al. , 2001: Changes in the anomalies of extreme temperature anomalies in the 20th century at Swiss climatological stations located at different lati-tutdes and altitudes. Theor. Appl. Climatol., 69, 1-12.

Schmidli, J., et al. , 2005: Trends of heavy precipitation and wet and dry spells in Switzerland during the 20th century. Int.J. Climatol., 25, 753-771.

Birsan, M.-V., et al., 2005: Streamflow trends in Switzerland. J. Hydrol., 314, 312-329. [Fiche biblio]

Frei C., 2005: Die Klimazukunft der Schweiz – Eine probabilistische Projektion. Bericht erhältlich unter www.occc.ch und www.meteoschweiz.ch .

Schär, C., et al., 2004: The role of increasing temperature variability in European summer heatwaves. Nature, 427, 332-336.

Beniston, M., et al., 2006: Future extreme events in European Climate: An exploration of regional climate model projections. Clim. Change, (in press).

OcCC, 2003: Extremereignisse und Klimaänderung. Beratendes Organ für Fragen der Klimaänderung. 88pp. Erhältlich unter www.occc.ch. [Fiche biblio]

PLANAT 2004: Strategie Naturgefahren Schweiz. Synthesebericht. 81 pp. Erhältlich unter www.planat.ch.