Pôle Alpin Risques Naturels (PARN) Alpes–Climat–Risques Avec le soutien de la Région Rhône-Alpes (2007-2014)
FR
EN
 


Fiche bibliographique

 

Réf. Duvillard & al. 2015 - A

Référence bibliographique
P-A. DUVILLARD, L. RAVANEL et P. DELINE, « Evaluation du risque de déstabilisation des infrastructures de haute montagne engendré par le réchauffement climatique dans les Alpes françaises », Journal of Alpine Research | Revue de géographie alpine [En ligne], 103-2 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 30 septembre 2016. URL : http://rga.revues.org/2816 ; DOI : 10.4000/rga.2816 PDF

Abstract : Dans le contexte du changement climatique actuel, les milieux de haute montagne sont soumis à de profonds bouleversements tels que la fonte des glaciers ou la dégradation du permafrost, à l’origine de mouvements de versant au sein des parois rocheuses comme des formations superficielles. Ces processus impliquent des risques directs de déstabilisation pour les infrastructures (refuges, remontées mécaniques, etc.). Dans un but de prévention de ces risques, un recensement des infrastructures de haute montagne dans les Alpes françaises a été réalisé à l’aide d’un Système d’Information Géographique constitué de plusieurs couches de données dont des cartes de la répartition potentielle du permafrost et de l’extension des glaciers depuis la fin du Petit Âge Glaciaire. 1769 infrastructures ont été identifiées dans des secteurs à permafrost probable et/ou éventuellement affectés par le retrait glaciaire. Un indice de risque a été construit afin d’identifier et classer les infrastructures potentiellement à risque. Il inclut une caractérisation de l’aléa et un diagnostic de la vulnérabilité. 10 % des infrastructures sont caractérisées par un risque fort de déstabilisation.

Due to ongoing global warming, high alpine environments are affected by significant changes, such as glacial retreat and permafrost warming, which can trigger mass movements in rock slopes or superficial deposits. These processes generate a risk of direct destabilisation for high mountain infrastructures (huts, cable cars, etc.). To help prevent such risks, an inventory of all the high mountain infrastructures in the French Alps was carried out using a Geographic Information System. This combined several data layers, including the Alpine Permafrost Index Map and glacier inventories since the end of the Little Ice Age. 1,769 infrastructures were identified in areas probably characterised by permafrost and/or possibly affected by glacier shrinkage. An index of destabilisation risk was constructed to identify and rank infrastructures at risk. This theoretical risk index includes a characterisation of hazards and a diagnosis of vulnerability. 10 % of the infrastructures were characterised by a high risk of destabilisation.

Mots-clés
 Mots-clés : infrastructures de haute montagne, indice de risque, dégradation du permafrost, retrait glaciaire, Alpes françaises

Keywords : high mountain infrastructure, risk index, permafrost degradation, glacier shrinkage, French Alps


Organismes / Contact

Authors / Auteurs :

P-A DUVILLARD, Laboratoire EDYTEM, Université de Savoie, CNRS, Le Bourget-du-Lac, France

L. RAVANEL, Laboratoire EDYTEM, Université de Savoie, CNRS, Le Bourget-du-Lac, France

P. DELINE, Laboratoire EDYTEM, Université de Savoie, CNRS, Le Bourget-du-Lac, France


(1) - Paramètre(s) atmosphérique(s) modifié(s)
(2) - Elément(s) du milieu impacté(s)
(3) - Type(s) d'aléa impacté(s)
(3) - Sous-type(s) d'aléa
       

Pays / Zone
Massif / Secteur
Site(s) d'étude
Exposition
Altitude
Période(s) d'observation
France Alpes Permafrost      

(1) - Modifications des paramètres atmosphériques
Reconstitutions
 
Observations

 

Modélisations
 
Hypothèses
 

Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)



(2) - Effets du changement climatique sur le milieu naturel
Reconstitutions
 
Observations
 

Proposer un niveau de risque de déstabilisation pour les infrastructures de haute montagne nécessite une approche technique du risque. L’intérêt de cette approche est de pouvoir hiérarchiser les infrastructures vulnérables. Pour une infrastructure donnée (e.g. une gare, un pylône, un gazex), le risque de déstabilisation correspond au risque spécifique (Rs). Il peut être interprété plus largement comme une probabilité que l’événement « déstabilisation de l’infrastructure » se produise.

Facteurs passifs

Les facteurs passifs sont des paramètres présents de manière continue mais, le plus souvent, ils ne constituent pas les facteurs déclencheurs de la déstabilisation. Ils sont de deux types :

• l’angle de pente (P) des versants, évalué sur le MNT et/ou par le contexte géomorphologique (e.g. parois rocheuses à fortes pentes). Quatre catégories de pentes ont été retenues : faibles (P<15°), intermédiaires (15°<P<36°), fortes (36°<P<60°) ou très fortes (P>60°) ;

• la prédisposition géologique et géomorphologique à une instabilité en fonction du type de terrain. On peut distinguer deux catégories de terrains aux propriétés géomécaniques différentes : les formations superficielles, aux matériaux plus ou moins grossiers, et le substratum rocheux, composé de roches plus ou moins résistantes et fracturées. Une valeur qualitative permet de caractériser l’instabilité de ces formations et roches (tableau 1).

facteurs actifs

Il existe pour ce travail deux facteurs actifs, éventuellement combinés et sensibles au réchauffement climatique, pouvant conduire à une déstabilisation :

• la dégradation du permafrost, évaluée par une Probabilité de Déstabilisation liée à la dégradation du Permafrost (PDP).

• le retrait des glaciers, qui induit une Probabilité de Déstabilisation liée au retrait Glaciaire (PDG) dans les secteurs récemment désenglacés, mais aussi dans les secteurs éventuellement affectés par une décompression post-glaciaire.

La caractérisation de la vulnérabilité des infrastructures en cas de déstabilisation de leur terrain porteur nécessite la prise en compte du niveau d’endommagement potentiel des éléments exposés (la vulnérabilité s.s.) et de la valeur d’exploitation et/ou financière de ceux-ci (les enjeux).

Le croisement entre la caractérisation de l’aléa et le diagnostic de la vulnérabilité permet la construction d’un indice de risque qui traduit le degré de risque de déstabilisation des infrastructures (tableau 7). Les infrastructures ont alors été classées selon un indice de risque allant de faible à très fort, accompagné d’une définition qualitative de la stabilité des infrastructures, de vraisemblablement stable à déstabilisation généralisée possible Evaluation du risque de déstabilisation des infrastructures de haute montagne.

Modélisations
 
Hypothèses
 

Sensibilité du milieu à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
 

 


(3) - Effets du changement climatique sur l'aléa
Reconstitutions
 
Observations
 
Modélisations
 
Hypothèses
 

Paramètre de l'aléa
Sensibilité du paramètres de l'aléa à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
 
 
 

(4) - Remarques générales
 

(5) - Syntèses et préconisations
 

Références citées :

BALLANTYNE C.K., 2013 – « Paraglacial Geomorphology ». In : Elias S.A. (ed.) The Encyclopedia of Quaternary Science, vol. 3, pp. 553-565. Amsterdam : Elsevier.

BELL R., GLADE T., 2004 – « Quantitative risk analysis for landslides–Examples from Bíldudalur », NW-Iceland. Natural Hazards and Earth System Science, 4 (1) : 117‑31.

BODIN X., DESVARREUX P., FABRE D., KRYSIECKI J.-M., GAY M., MARIE R., LORIER L., SCHOENEICH P., VALLON M., 2009 – « Analyse des risques induits par la dégradation du permafrost ». Projet Fondation MAIF, Rapport Final. ADRGT, 159 p.

BOECKLI L., BRENNING A., GRUBER S., NOETZLI J., 2012 – « Permafrost distribution in the European Alps : calculation and evaluation of an index map and summary statistics ». The Cryosphere, 6 : 807-820. Doi :10.5194/tc-6-807-2012.

BOMMER C., PHILIPS M., KEUSEN H., TEYSSEIRE P., 2010 – « Construire sur le pergélisol - Guide pratique ». Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL, Birmensdorf, 126 p.

BORNET D., BODIN X., SCHOENEICH P., CHARVET R., BOUVET P., CAUBET D., ANDREIS N., RIGUIDEL A., 2014 – « Rock glaciers inventory in the Southern French Alps ». Confererence proceedings of the 5th EUropean Conference On Permafrost, Evora, juin 2014.

BRÜNDL M. and MARGRETH S., 2015 – « Chapter 9 : Integrative Risk Management with the example of Snow Avalanches ». In : Haeberli W. and Whiteman C. et al (eds) : Snow and Ice-Related Hazards, Risks and Disasters. Amsterdam, Elsevier. 263-301.

CADET H. and BRENGUIER O., 2015. – « The Bellecombes Rock Glacier Case Study, 2 Alpes, France ». In : Lollino, G., Manconi, A., Clague, J., Shan, W., Chiarle, M. (Volume Eds.), « Climate Change and Engineering Geology » : 249–253. ISBN 978-3-319-09300-0, in : Lollino, G. (Series Ed.) /Engineering Geology for Society and Territory/, Proceedings of the IAEG 12th Congress, Torino, Septembre 2014.

DALL’AMICO M., CARTON A., CREMONESE E., CURTAZ M., MORRA DI CELLA U., PARO L., PHILLIPS M., P OGLIOTTI P., SCHOENEICH P., SEPPI R., ZAMPEDRI, G., ZUMIANI M., 2011. – « Chapter 4 : Local ground movements and effects on infrastructures ». In : Schoeneich P. et al (eds) : « Hazards related to permafrost and to permafrost degradation ». PermaNET project, state-of-the-art report 6.2. On-line publication ISBN 978-2-903095-59-8, p. 107-147

DUVILLARD P.-A., RAVANEL L., DELINE P., 2015 – « Risk assessment of infrastructure destabilization in context of permafrost in the French Alps ». In : Lollino, G., Manconi, A., Clague, J., Shan, W., Chiarle, M. (Volume Eds.), « Climate Change and Engineering Geology » : 297–300. ISBN 978-3-319-09300-0, in : Lollino, G. (Series Ed.) /Engineering Geology for Society and Territory/, Proceedings of the IAEG 12th Congress, Torino, Septembre 2014.

FABRE D., CADET H., LORIER L., LEROUX O., 2015. – « Detection of permafrost and foundation related problems in high mountain ski resorts ». In : Lollino, G., Manconi, A., Clague, J., Shan, W., Chiarle, M. (Volume Eds.), « Climate Change and Engineering Geology » : 321–324. ISBN 978-3-319-09300-0, in : Lollino, G. (Series Ed.) /Engineering Geology for Society and Territory/, Proceedings of the IAEG 12th Congress, Torino, Septembre 2014.

FISCHER L., KÄÄB A., HUGGEL C. and NOETZLI, J., 2006 – « Geology, glacier retreat and permafrost degradation as controlling factors of slope instabilities in a high-mountain rock wall : the Monte Rosa east face », Nat. Hazards Earth Syst. Sci., 6, 761-772, doi :10.5194/nhess-6-761-2006.

GARDENT M., 2014 – Inventaire et retrait des glaciers dans les Alpes françaises depuis la fin du Petit Âge Glaciaire. Thèse de doctorat en Géographie, Université de Savoie, 444 p.

GARDENT M., RABATEL A., DEDIEU J.-P., DELINE, P., 2014 –« Multitemporal glacier inventory of the French Alps from the late 1960s to the late 2000s ». Global and Planetary Change, 120 : 24–37. Doi :10.1016/j.gloplacha.2014.05.004

HAEBERLI W. and BENISTON, M., 1998 – « Climate change and its impacts on glaciers and permafrost in the Alps ». Ambio, 27, p 258 265.

HARRIS C., DAVIES M.C.R., ETZELMULLER B., 2001 – « The assessment of potential geotechnical hazards associated with mountain permafrost in a warming global climate ». Permafrost and periglacial processes, vol. 12 : p. 145 - 156.

HARRIS C., ARENSON LU., CHRISTIANSEN HH., ETZELMÜLLER B., FRAUENFELDER R., GRUBER S., HAEBERLI W., HAUCK C., HÖLZLE M., HUMLUM O., ISAKSEN K., KÄÄB A., KERN-LÜTSCHG MA., LEHNING M., M ATSUOKA N., MURTON JB., NÖTZLI J., PHILLIPS M., ROSS N., SEPPÄLÄ M., SPRINGMAN SM., VONDER MÜHLL D., 2009 – « Permafrost and climate in Europe : monitoring and modelling thermal, geomorphological and geotechnical responses. » Earth-Sci. Rev., 92(3–4) :117–171

LEONE F., 1996 – Concept de vulnérabilité appliqué à l’évaluation des risques générés par les phénomènes de mouvements de terrain. Thèse de doctorat de Géographie, Université Joseph Fourier, 286 p.

LEONE F., ASTE J.P., LEROI E., 1996 – « L’évaluation de la vulnérabilité aux mouvements de terrain : pour une meilleure quantification du risque ». Revue de Géographie Alpine, n° 1, tome 84 : p. 35-46.

MAIR V., ZISCHG A., LANG K., TONIDANDEL D., KRAINER K., KELLERER-PIRKLBAUER A., DELINE P., S CHOENEICH P., CREMONESE E., POGLIOTTI P., GRUBER S., BÖCKLI L., 2011 – PermaNET Réseau d’observation du permafrost sur le long terme. Rapport de synthèse. INTERPRAEVENT Série de publications 1, Rapport 3. Klagenfurt.

MAGNIN F., DELINE P., RAVANEL L., NOETZLI J. and POGLIOTTI P., 2015 – « Thermal characteristics of permafrost in the steep alpine rock walls of the Aiguille du Midi (Mont Blanc Massif, 3842 m a.s.l.) ». The Cryosphere, 9, 109-121, doi :10.5194/tc-9-109-2015.

NUSSBAUMER S., SCHAUB Y., HUGGEL C. and WALZ A., 2014 – « Risk estimation for future glacier lake outburst floods based on local land-use changes ». Nat. Hazards Earth Syst. Sci., 14, 1611-1624, doi :10.5194/nhess-14-1611-2014.

OPPIKOFER T., JABOYEDOFF M., KEUSEN H.R., 2008 – « Collapse at the eastern Eiger flank in the Swiss Alps ». Nature Geoscience, 1 : p. 531-535.

RAVANEL L., DELINE P., 2008 – « La face ouest des Drus (massif du Mont-Blanc) : évolution de l’instabilité d’une paroi rocheuse dans la haute montagne alpine depuis la fin du Petit Age Glaciaire ».

RAVANEL L., 2010 – Caractérisations, facteurs et dynamiques des écroulements rocheux dans les parois à permafrost du massif du Mont-Blanc. Thèse de doctorat en Géographie mention géomorphologie, Université de Savoie, 322 p.

RAVANEL L. et LAMBIEL C., 2012 – Evolution récente de la moraine des Gentianes (2894 m, Valais, Suisse) : un cas de réajustement paraglaciaire ? Environnements périglaciaires, 18 : 53-60.

RAVANEL L., DELINE P., LAMBIEL C. and VINCENT C., 2013 – « Instability of a high alpine rock ridge : the lower arête des Cosmiques, Mont-Blanc massif, France ». Geografiska Annaler : Series A, Physical Geography, 95 : p. 51-66. doi :10.1111/geoa.12000

SCAPOZZA C., LAMBIEL C., BARON L., MARESCOT L., REYNARD E., 2011 – « Internal structure and permafrost distribution in two alpine periglacial talus slopes, Valais, Swiss Alps ». Geomorphology 132(3-4), pp. 208-221.

SCHAUB Y., HAEBERLI W., HUGGEL C., KÜNZLER M. and BRÜNDL M., 2013 – « Landslides and new lakes in deglaciating areas : a risk management framework ». Landslide Science and Practice, vol. 7, DOI 10.1007/978-3-642-31313-4_5.

Van WESTEN C.J., van ASCH T.W.J., SOETERS R., 2005 – « Landslide hazard and risk zonation—why is it still so difficult ? ». Bulletin of Engineering Geology and the Environment, 65 (2) : p. 167-184.


Europe

Alpine Space ClimChAlp ONERC
ONERC
Rhône-Alpes PARN

Portail Alpes-Climat-Risques   |   PARN 2007–2017   |  
Mentions légales