Réf. Arnaud-Fassetta & Provansal 1993 - A

Référence bibliographique complète

ARNAUD-FASSETTA, G., PROVANSAL, M. 1993. Étude géomorphologique du delta du Rhône : l'évolution des milieux de sédimentation fluviatiles au cours de l'Holocène récent. Méditerranée, Tome 78, 3-4, La Camargue et le Rhône, hommes et milieux, 31–42. [PDF]

Abstract: The hydrosedimental functionning of the Holocen Rhone and its role in the delta evolution since the first millenium ap. J.C., have been apprehended by the alluvial clastic sediments analysis of two palaeochannels : Ulmet Rhone (end of the Antiquity), Bras de Fer Rhone (18th century). Fluvial dynamics of these two periods have been compared with those of the actual Rhone. We found several fluvial metamorpphosis of the Rhone in its deltaïc plain. One of them is linked to the «Little Ice Age» climatic pejoration accentuated, without doubt, by human impacts. Integrated in a «large open response processus geosystem», the Rhone delta is considered as a potential recorder of the former dynamics.

Résumé : Le fonctionnement hydrosédimentaire du Rhône et son rôle dans l'évolution du delta depuis le premier millénaire ap. J.C. sont appréhendés par l'analyse des dépôts alluviaux de deux paléochenaux : le Rhône d'Ulmet (fin de l'Antiquité) et le Rhône du Bras de Fer (XVIIIe siècle). Les dynamiques fluviatiles de ces deux périodes sont comparées à celles du Rhône actuel. L'Antiquité tardive apparaît caractérisée par une recrudescence de l'activité hydrologique, qui n'accélère cependant pas la progradation du front deltaïque. Les modifications hydrosédimentaires du Rhône dans sa plaine deltaïque à la fin du XVIIe siècle, puis au XXe siècle interviennent de façon décisive sur le comportement du delta. On propose une interprétation paléoclimatique et anthropique à ces «métamorphoses». Intégré dans un «vaste géosystème ouvert à processus-réponse», le delta du Rhône est considéré comme un enregistreur potentiel des dynamiques hydrosédimentaires passées et actuelles.

 

Mots-clés

 

 

Organismes / Contact

URA 903 CNRS, Université de Provence, Aix-en-Provence

 

(1) - Paramètre(s) atmosphérique(s) modifié(s)

(2) - Elément(s) du milieu impacté(s)

(3) - Type(s) d'aléa impacté(s)

(3) - Sous-type(s) d'aléa

 

 

 

 

 

Pays / Zone

Massif / Secteur

Site(s) d'étude

Exposition

Altitude

Période(s) d'observation

 

 

 

 

 

 

 

(1) - Modifications des paramètres atmosphériques

Reconstitutions

 

Observations

 

Modélisations

 

Hypothèses

 

 

Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)

 

 

(2) - Effets du changement climatique sur le milieu naturel

Reconstitutions

Le Rhône dans son delta a subi plusieurs mutations induites à la fois par l'histoire hydrosédimentaire de son bassin-versant et par les positions variables du niveau de base marin. Trois combinaisons ont été mises en évidence :

- A la fin du premier millénaire, la montée du niveau marin amplifie, dans le delta, les effets d'une «crise» hydrologique sensible sur l'ensemble du bassin-versant, mais dont l'impact érosif est surtout sensible sur les affluents méditerranéens.

- A la fin du XVIIe siècle, le delta subit une «métamorphose», liée à une crise de longue durée, hydrologique et détritique, affectant l'ensemble du bassin rhodanien, et dont les effets sont certainement aggravés par une anthropisation croissante. La plaine de niveau de base enregistre avec un décalage chronologique de deux siècles environ l'arrivée d'une charge solide grossière déplacée dans les bassins-versants alpins dès le début du Petit Age Glaciaire. Le delta connaît alors une progradation très rapide.

- Au XXe siècle enfin une nouvelle «métamorphose» se dessine, d'origine essentiellement anthropique, dont les implications sur le recul actuel du rivage sont très importantes.

Observations

 

Modélisations

 

Hypothèses

 

 

Sensibilité du milieu à des paramètres climatiques

Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)

Comme la plupart des grands fleuves méditerranéens, le Rhône se termine par un delta, vaste complexe sédimentaire, mis en place au cours de l'Holocène sous l'action conjuguée de la mer et du fleuve (Duboul-Razavet, 1956; Aloisi et al., 1974). L'étude présentée ici porte, plus particulièrement, sur la partie sommitale de la stratigraphie, correspondant aux dépôts fluviatiles abandonnés depuis un peu plus d'un millénaire par les défluviations du Rhône sur sa plaine deltaïque émergée.

Le système fluvial rhodanien est régi par plusieurs variables hiérarchisées : les variables indépendantes de premier ordre sont la géologie, le climat et l'anthropisation du milieu naturel. Celles-ci conditionnent, directement ou par l'intermédiaire des facteurs édaphiques et de la végétation, les caractéristiques des variables de deuxième ordre qui sont le débit solide et la charge solide des cours d'eau, intervenant elles-mêmes sur la variable de troisième ordre : la dynamique fluviale. Toute modification des facteurs provoque à l'aval une réponse qui se répercute sur les autres niveaux, et conditionne le comportement morphosédimentaire du cours d'eau et de son delta. Le système fluvial est ainsi qualifié par S.A. Shumm (1977) de «système à processus-réponse». Dans le delta lui-même, enfin, la variation relative du niveau marin modifie le profil en long du fleuve et sa capacité d'évacuer sa charge sédimentaire. On pose ici l'hypothèse que la construction du delta du Rhône enregistre l'interaction complexe entre l'évolution morphoclimatique et anthropique de son bassin-versant et les fluctuations de son niveau de base. Cette recherche se donne pour but de caractériser quelques milieux de sédimentation fluviatiles à travers la comparaison de deux paléochenaux et des bras actuels du Rhône, puis de proposer quelques hypothèses sur les mutations du fleuve dans son delta.

 

 

(3) - Effets du changement climatique sur l'aléa

Reconstitutions

 

Observations

 

Modélisations

 

Hypothèses

 

 

Paramètre de l'aléa

Sensibilité des paramètres de l'aléa à des paramètres climatiques

Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)

 

 

 

 

(4) - Remarques générales

 

 

(5) - Syntèses et préconisations

 

Références citées :