Pôle Alpin Risques Naturels (PARN) Alpes–Climat–Risques Avec le soutien de la Région Rhône-Alpes (2007-2014)
FR
EN
 


Fiche bibliographique

 

Réf. Ravanel & Deline 2008 - A

Référence bibliographique
RAVANEL L., DELINE P., 2008. La face ouest des Drus (Massif du Mon-Blanc) : évolution de l'instablité d'une paroi rocheuse dans la haute montagne alpine depuis la fin du petit âge glaciaire. Géomorphlogie : relief, processus, environnement n°4, pp. 261-272.

Abstract : Cet article étudie les écroulements qui ont affecté l’emblématique face ouest des Drus (massif du Mont-Blanc, France) depuis la fin du petit âge glaciaire. Le grand attrait touristique de cette paroi subverticale, d’un commandement de 1 000 m et qui culmine à 3 754 m, a engendré une iconographie abondante, permettant de comparer des photographies. Leur interprétation, complétée par des témoignages historiques et par une topométrie à l’aide d’un LiDAR terrestre, fonde une reconstitution de l’évolution de l’instabilité de la face ouest des Drus au cours des cent cinquante dernières années. Huit écroulements rocheux ont ainsi affecté cette face entre 1905 et 2005, avec un volume total écroulé de 335 000 ± 15 000 m3. Leur enchaînement a produit l’érosion régressive du pilier Bonatti (hauteur excédant 500 m), qui s’est accélérée à partir de 1950 avec des volumes et une fréquence croissants jusqu’à la disparition complète du pilier lors de l’écroulement de juin 2005 (volume supérieur à 250 000 m3). Cette reconstitution de l’évolution morphodynamique récente de la face ouest des Drus donne lieu à une discussion sur les facteurs déclenchant ces écroulements.

This paper describes Post-Little Ice Age rockfalls that affect the well-known west face of Les Drus (Mont-Blanc massif, France). The abundant iconography of the peak of Les Drus (3754 m a.s.l., 1000 m high) allows photo-comparison and interpretation of the rocky face. These are combined with historical descriptions of the rockfalls and ground-based LiDAR surveys, in order to characterize the rock face instability over the last 150 years. Eight rockfalls of variable magnitude occurred since 1905, totaling 335,000 ± 15,000 m3 of solid rock, involving a retrogressive erosion of the 500-m-high Bonatti Pillar. The magnitude and frequency of the rock falls have significantly increased since 1950, which led to the collapse of the entire pillar in June 2005 (excess volume of 250,000 m3). The contributions of seismicity, paraglacial control, and permafrost degradation to the rockfalls are discussed.

Mots-clés
 écroulement, haute montagne, pergélisol, photographies, LiDAR, post-petit âge glaciaire, massif du Mont-Blanc

Organismes / Contact

Authors / Auteurs :

  • Ludovic Ravanel, Laboratoire EDYTEM, université de Savoie, CNRS, 73376 Le Bourget-du-Lac.
  • Philip Deline, Laboratoire EDYTEM, université de Savoie, CNRS, 73376 Le Bourget-du-Lac.

(1) - Paramètre(s) atmosphérique(s) modifié(s)
(2) - Elément(s) du milieu impacté(s)
(3) - Type(s) d'aléa impacté(s)
(3) - Sous-type(s) d'aléa
  paroi rocheuse écroulement - éboulement - érosion régressive  

Pays / Zone
Massif / Secteur
Site(s) d'étude
Exposition
Altitude
Période(s) d'observation
Alpes françaises Massif du Mont-Blanc Les Drus   3754  

(1) - Modifications des paramètres atmosphériques
Reconstitutions
 
Observations

 

Modélisations
 
Hypothèses
 

Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)



(2) - Effets du changement climatique sur le milieu naturel
Reconstitutions
 
Observations
 

 

Modélisations
 
Hypothèses
 

Sensibilité du milieu à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
 

 


(3) - Effets du changement climatique sur l'aléa
Reconstitutions
 
Observations
 En entraînant la disparition du pilier Bonatti, les grands écroulements de 2005 (265 000 ± 10 000 m3) ont mis un terme pour la face ouest des Drus à une crise morphodynamique qui a débuté avant la fin du petit âge glaciaire et s’est considérablement accélérée à partir de 1950 (fig. 8).

Le facteur climatique pourrait expliquer le déclenchement des écroulements postérieurs à 1905, comme le suggère la concordance des dates de leur occurrence et des périodes les plus chaudes depuis la fin du petit âge glaciaire.

Plusieurs éléments étayent l’hypothèse d’une dégradation du pergélisol comme principal facteur déclencheur des écroulements documentés.

Alors que les volumes des écroulements de la face ouest des Drus sont largement déterminés par la fracturation, leur déclenchement semble [...] soumis à un contrôle climatique.

Dans le contexte du réchauffement climatique prévu pour le XXIe siècle (IPCC, 2007), il est probable que ces écroulements rocheux en haute montagne deviendront plus fréquents et plus volumineux (Beniston, 2005 ; Gruber et al., 2004 ; Gruber et Haeberli, 2007).

Modélisations
 
Hypothèses
 

Paramètre de l'aléa
Sensibilité du paramètres de l'aléa à des paramètres climatiques
Informations complémentaires (données utilisées, méthode, scénarios, etc.)
 
 
 La reconstitution de l’évolution de la paroi passe par trois étapes. La première est la délimitation des niches d’arrachement repérées sur une série de photographies qui servent de référence pour chaque décennie. Puis l’étude approfondie des niches permet de déterminer les périodes caractérisées par des modifications morphologiques et colorimétriques de la paroi engendrées par un ou plusieurs écroulements (fig. 3). La dernière étape précise les dates des écroulements recensés, en complétant la série de référence par des photographies intermédiaires et des cahiers de courses, des livres de refuges, des topoguides ou des revues d’alpinisme (Bulletin du Club Alpin Français par exemple).

(4) - Remarques générales
 

(5) - Syntèses et préconisations
 

Références citées :

Abramson L., Lee T., Sharma S., Boyce G. (2001) – Slope stability and stabilization methods. Wiley, New York, 736 p. André M.-F. (1997) – Holocene rockwall retreat in Svalbard: a triple rate evolution. Earth Surface Processes and Landforms 22, 423-440.

Ballantyne C.K. (2002) – Paraglacial geomorphology. Quaternary Science Reviews 21, 1935-2017.

Beniston M. (2005) – Changement climatique et impacts possibles dans la région alpine. Revue de Géographie Alpine, 93, 13-32.

Böhlert R., Gruber S., Egli M., Maisch M., Brandová D., Ivy- Ochs S., Kubik P.W., Deline P., Haeberli W. (2008) – Comparison of exposure ages and spectral properties of rock surfaces in steep, high Alpine rock walls; a field study at Aiguille du Midi (France). In Kane D.L., Hinkel K.M. (Eds.): Proceedings of the 9th International Conference on Permafrost 2008, Institute of Northern Engineering, university of Alaska Fairbanks, 143-148.

Bonatti W. (1962) – À mes montagnes. Arthaud, Paris, 317 p.

Bonington C. (1992) – Deux siècles d’histoire de l’alpinisme. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, 285 p.

Bozonnet R. (1994) – Processus exceptionnels en haute montagne dans le massif du Mont-Blanc pendant l’été 1992. Revue de Géographie Alpine, 82 (1), 85-92.

Casty C., Wanner H., Luterbacher J., Esper J., Böhm R. (2005) – Temperature and precipitation variability in the European Alps since 1500. International Journal of Climatology 25, 1855- 1880.

Cossart E., Braucher R., Fort M., Bourlès D.L., Carcaillet J. (2008) – Slope instability in relation to glacial debuttressing in alpine areas (Upper Durance catchment, southeastern France): evidence from field data and 10Be cosmic ray exposure ages. Geomorphology 95, 3-26

Coutterand S., Nicoud G. (2005) – Les stades de retrait du glacier de l’Arve entre le verrou de Cluses et l’ombilic de Chamonix au cours du Tardiglaciaire (Vallée de l’Arve, Haute-Savoie). Quaternaire, 16 (2), 85-94.

Coutterand S., Buoncristiani J.-F. (2006) – Paléogéographie du dernier maximum glaciaire du Pléistocène récent de la région du massif du Mont-Blanc (France). Quaternaire, 17 (1), 35-43.

Deline P. (2001) – Recent Brenva rock avalanches (Valley of Aosta): new chapter in an old story? Supplemento Geografia Fisica e Dinamica Quaternaria 5, 55-63.

Deline P. (2008) – Interactions between rock avalanches and glaciers in the Mont-Blanc massif during the late Holocene. Quaternary Science Reviews, doi: 10.1016/j.quascirev. 2008.09.025

Deline P., Jaillet S., Rabatel A., Ravanel L. (2008) – Ground- Based LiDAR data on permafrost-related rock fall activity in the Mont-Blanc massif. In Kane D.L., Hinkel K.M. (Eds.): Proceedings of the 9th International Conference on Permafrost 2008, Institute of Northern Engineering, university of Alaska Fairbanks, 349-354.

Demaison R. (1971) – La montagne à mains nues. Flammarion, Paris, 302 p.

Evans S.G., Gardner J.S. (1989) – Risques de catastrophes naturelles dans la Cordillière canadienne. In Fulton R.J. (Ed.) : Le Quaternaire du Canada et du Groenland (Commission Géologique du Canada), 1, 756-767.

Evans S.G., Clague J.J. (1994) – Recent climatic change and catastrophic geomorphic processes in mountain environments. Geomorphology 10, 107-128.

Fischer L., Kääb A., Huggel C., Noetzli J. (2006) – Geology, glacier changes, permafrost and related slope instabilities in a high-mountain rock wall: Monte Rosa east face, Italian Alps. Natural Hazards and Earth System Sciences 6, 761-772.

Frayssines M. (2005) – Contribution à l’évaluation de l’aléa éboulement rocheux (rupture). Thèse de l’université Joseph Fourier (Grenoble 1) 218 p.

Gruber S., Haeberli W. (2007) – Permafrost in steep bedrock slopes and its temperature-related destabilization following climate change. Journal of Geophysical Research 112, F02S18, doi: 10.1029/2006JF000547.

Gruber S., Hoelzle M., Haeberli W. (2004) – Permafrost thaw and destabilization of Alpine rock walls in the hot summer 2003. Geophysical Research Letters 31, L13504.

Haeberli W., Beniston M. (1998) – Climate change and its impacts on glaciers and permafrost in the Alps. Ambio 27, 258- 265.

Haeberli W., Wegmann M., Vonder Mühll D. (1997) – Slope stability problems related to glacier shrinkage and permafrost degradation in the Alps. Eclogae Geologicae Helveticae 90, 407-414.

Hoek E., Bray J.W. (1981) – Rock slope engineering. The Institution of Mining and Metallurgy, London. 525 p.

Huggel C., Zgraggen-Oswald S., Haeberli W., Kääb A., Polkvoj A., Galushkin I., Evans S.G. (2005) –- The 2002 rock/ice avalanche at Kolka/Karmadon, Russian Caucasus: assessment of extraordinary avalanche formation and mobility, and application of QuickBird satellite imagery. Natural Hazards and Earth System Sciences 5 (2), 173-187.

IPCC (2007) – Climate Change 2007: The Physical Science Basis. Contribution of Working Group I to the Fourth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change. Cambridge University Press, Cambridge, 996 p.

Jaboyedoff M., Baillifard F., Marro C., Philippossian F., Rouiller J.D. (1999) – Detection of rock instabilities: Matterock methodology. In Masuya H., Labiouse V. (Eds.): Proceedings of the Joint Japan-Swiss scientific on Impact Load by Rock Falls and Design of protection Structures. Kanazawa, 37-43.

Lecarme J. (1906) – Le tremblement de terre du 13 août 1905 observé en haute montagne. Montagne (Revue du Club Alpin Français) 1, 421-425. Mollier C. (2004) – Mer de Glace et Vallée Blanche : histoire et histoires. Mollier, Chamonix, 191 p.

Nakawo M., Rana B. (1999) – Estimate of ablation rate of glacier ice under a supraglacial debris layer. Geografiska Annaler 81A (4), 695-701.

Noetzli J., Gruber S., Kohl T., Salzmann N., Haeberli W. (2007) – Three-dimensional distribution and evolution of permafrost temperatures in idealized high-mountain topography. Journal of Geophysical Research 112, F02S13, doi: 10.1029/2006JF000545.

Nussbaumer S.U., Zumbühl H.J., Steiner D. (2005-2006) – Fluctuations of the Mer de Glace (Mont-Blanc area, France) AD 1500 – 2050: an interdisciplinary approach using new historical data and neural network simulations. Zeitschrift für Gletscherkunde und Glazialgeologie 40, 3-183.

Ravanel L., Deline P. (2006) – Nouvelles méthodes d’étude de l’évolution des parois rocheuses de haute montagne : application au cas des Drus. In Amelot F. (Ed.): La gestion du risque au Pays du Mont-Blanc. Actes du colloque Géologie et risques naturels, Centre de la Nature Montagnarde, Sallanches, 48-53.

SisFrance (2008) – http://www.sisfrance.net/, consulté en nov. 2008. SismAlp (2008) – http://sismalp.obs.ujf-grenoble.fr/, consulté en mars 2008.

Sosio R., Crosta G.B., Hungr O. (2008) – Complete dynamic modeling calibration for the Thurwieser rock avalanche (Italian Central Alps). Engineering Geology 100, 11-26.

Spies W., Decker Heftler S. de (2003) – Montblanc. Die Eroberung durch die Fotografie. Dumont, Köln, 152 p. WSL (2008) – http://www.wsl.ch/, consulté en décembre 2008.


Europe

Alpine Space ClimChAlp ONERC
ONERC
Rhône-Alpes PARN

Portail Alpes-Climat-Risques   |   PARN 2007–2017   |  
Mentions légales